Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2015 3 03 /06 /juin /2015 08:05
L'air du temps ou la ronde des parfums
L'air du temps ou la ronde des parfums

Le parfum a été lié de tout temps à la femme, les hommes se réservant les eaux de toilette moins entêtantes et souvent moins subtiles. Il n’y a qu’à constater les cadeaux les plus souvent offerts à une femme ou une jeune fille : ce seront presque toujours des fleurs ou un parfum. Mais que serait une fleur sans parfum ou un parfum sans fleur ! Les fragrances, quelles qu’elles soient, ont encore de beaux jours devant elles. Et sur un marché, souvent trop encombré de nouveautés, certains classiques restent éternels. Chacun d’eux raconte une histoire, dit le chant des heures et la beauté de femmes inoubliables, suscite le rêve et l’émotion.

 

 

Généralement le premier parfum est offert  par un père ou un fiancé. Je me souviens que pour mes 19 ans ( pour mes 18 ans j’avais reçu une montre pour ne pas manquer d’être à l’heure à mes cours et à mes examens ), j’avais eu la surprise de découvrir dans ma serviette de table, lors du déjeuner, un parfum boisé et délicieux : « L’air du temps » de Nina Ricci. N'était-ce pas le plus romantique des classiques, une senteur encore complice de l’enfance, épicée et poudrée qui se composait d’iris et de violette avec juste une pointe sensuelle de santal pour en fixer le souvenir ? Plus tard, mon père m’offrira le « » de Chanel qu’il aimait et auquel ma mère préférait de beaucoup « Femme » de Rochas. Le « 5 » de Chanel est devenu une légende. Conçu par Ernest Beaux, qui en composa le floral opulent en 1921, il a été jusqu’à se glisser dans les draps de Marilyn qui ne supportait que lui dans son sommeil. Je l’ai moi-même apprécié pendant longtemps, puis je lui en ai préféré d’autres plus actuels, moins classiques sans doute, comme « L’eau d’Hadrien » d’Annick Goutal que je partage l’été avec mon mari et qui est peut-être le plus romanesque de tous pour ses notes de citron de Sicile et sa complexité incomparable et fruité.  Il est apparu sur le marché du parfum en 1981, inspiré du livre de Marguerite Yourcenar que je venais de lire, liant ainsi le passé de l’empereur voyageur et la beauté pétillante des aubes méditerranéennes, fragrance très aboutie dont on ne peut se lasser.

 

 

Quant à ma mère, il suffit que s’exhale dans l’atmosphère quelques notes de « Femme » de Rochas pour que cette évocation olfactive, aussi puissante que la petite madeleine de Proust, me reconduise à elle instantanément, à son sourire, à sa silhouette gracile et que, ce grand classique signé Edmond Roudnitska, chypré gourmand qu’elle affectionnait avec, pour notes de cœur, le clou de girofle et le jasmin, me la rende à nouveau présente avec l’émotion que cela implique.

 

 

Oui, les parfums sont un peu de notre mémoire et de notre histoire ; ils se déclinent en une variété infinie de senteurs plus délicates les unes que les autres et nous content toujours une femme qu’elle soit romantique ou audacieuse, discrète ou conquérante, ou les deux à la fois. Dans la ronde des parfums, il y eut « Angel » de Thierry Mugler en 1992. A sa sortie, il s’est apparenté à un tremblement de terre olfactif grâce « à ses notes de tête de bergamote et de mandarine soutenues par le fruit de la passion, le patchouli, la vanille et le caramel », nous explique Elisabeth de Feydeau dans son ouvrage « Parfums » publié aux éditions Robert Laffont.

 

 

Auparavant, « Miss Dior » était né ainsi que le New-Look. Effluves d’œillets sauvages et de roses, ce parfum de nostalgie rappelle le jardin familial de Granville où le jeune Dior avait passé son enfance. Il évoque une cueillette, une promenade sous la pluie ou une station à l’ombre d’un arbre pour les amoureuses des odeurs du petit matin à la campagne. Il y a également « Joy » de Jean Patou, envisagé comme une provocation après le krach boursier de 1929, floral opulent qui conjugue roses de mai, roses de Bulgarie et jasmin de Grasse, un envoûtant qui embaume sur votre passage. Et comment oublier « Arpège » de Lanvin dans son flacon noir en forme de boule, œuvre d’Armand-Albert Rateau, parfum cadeau d’une mère à sa fille et parfum « musical » d’après Louise Vilmorin qu'il envoûtait. Et ne passons pas sous silence « Shalimar » de Guerlain au caractère puissant et oriental, érotisé de notes de patchouli et d’iris poudré et qui plaît généralement aux femmes dont l'intention est de ne pas passer inaperçues. Personnellement, je lui préfère « L’heure bleue » du même Guerlain, créé en 1912, annonciateur des crépuscule et nuits bleues de l’été, parfum charnel qui éternise un instant d’exception. « Opium » de Saint-Laurent s’inscrit dans le même sillage, extase fatale, semi-ambré et ravageur, qui suggère une volupté interprétée avec élégance.

 

 

A nos, à vos parfums, chère amies ; ils sont notre tracé dans le temps, nous évoquent et nous prolongent dans le souvenir de ceux qui nous ont aimées ; oui,  ils sont les notes olfactives d’un art saturé de nostalgie et de bienveillance.

 

Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE

 

Pour consulter la liste des articles de la rubrique CULTURE, cliquer  ICI

 

 

RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL

 

 

L'air du temps ou la ronde des parfums
L'air du temps ou la ronde des parfums

Partager cet article

Repost 0
Published by Armelle BARGUILLET - dans CULTURE
commenter cet article

commentaires

armelle 16/12/2015 14:43

Oui, le parfum signe une personnalité.

Loic 10/12/2015 21:47

Je le relis avec plaisir car les fragances nombreuses et diverses evoquent toujours avec force une femme, une atmosphere et l'emotion qui s'y rapportent.

Ambre 19/06/2015 15:51

Personnellement, j'utilise un parfum de Givenchy : Dahlia Noir que j'adore ! Un parfum pour femme qui me correspond beaucoup et que j'aime sentir un peu partout sur mes vêtements.

Loic 04/06/2015 18:22

Oui, il y a bien une poesie des senteurs, tres presente ici et que l'on respire avec suavite.

Sandrine L. 03/06/2015 15:07

Fidèle depuis plus de 20 ans à Mitsouko de Guerlain, je commence à lorgner à présent du côté des essences naturelles d'orange...
Ma mère portait L'Heure Bleue l'hiver (un peu dur mais inoubliable) et le 10 de Balenciaga l'été (une odeur délicieuse et légère de poudre de riz).
Quels délicieux parfums que vous évoquez là! Somptueux.

Présentation

  • : Le blog interligne d' Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE
  • Le blog interligne d' Armelle BARGUILLET  HAUTELOIRE
  • : Grâce au pouvoir des mots, une invitation à voyager sur les lignes et interlignes.
  • Contact

TEXTE LIBRE

 4016234704 (Small)

Un blog qui privilégie l'évasion par les mots, d'abord, par l'imaginaire...toujours.

LES MOTS, nous les aimons pour eux-mêmes, leur sonorité, leur beauté, leur velouté, leur fraîcheur, leur hardiesse, leur insolence, leur curiosité, leur dureté, leur volupté, leur rigueur.
Différemment des notes et des couleurs qui touchent d'abord notre sensibilité, ils ont vocation à transmettre, informer, émouvoir, expliquer, séduire, irriter, formuler les idées, forger les concepts, instaurer le dialogue.
Ainsi nous conduisent-ils vers l'autre, l'absent, l'étranger, l'inconnu, l'exilé.

Parce qu'ils disent qui il est, comment est le monde, pourquoi est la vie, qu'ils gomment les distances, comblent les vides, dévoilent les énigmes, suggèrent le mystère, ils sont nos courroies de transmission, nos outils journaliers.

 

La vie doit être vécue en regardant vers l'avenir, mais elle ne peut être comprise qu'en se tournant vers le passé.

 Soëren Kierkegaard

 

Je réponds ordinairement à ceux qui me demandent raison de mes voyages : que je sais bien ce que je fuis, et non pas ce que je cherche.

   Montaigne

 

Veux-tu vivre heureux ? Voyage avec deux sacs, l'un pour donner, l'autre pours recevoir.
   Goethe

 

 MES DERNIERS OUVRAGES PUBLIES ( cliquer sur l'icône pour accéder à leur présentation )


1184097919 profil de la nuit  2851620614

les signes pourpres  3190-NEL i 978-3-8417-7335-7-full

 

SI VOUS PREFEREZ LES IMAGES et le 7e Art, RENDEZ-VOUS SUR MON BLOG : 

 

Bannière pour Armelle 1 

 

ET SI VOUS AIMEZ LES ANIMAUX, RENDEZ-VOUS SUR " MEMOIRE D'EAU" :

 

P1080160.JPG

Recherche