Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2015 1 21 /09 /septembre /2015 09:29
Autrefois le rivage de Paul Yoon

Il m’a semblé que ce jeune écrivain américain d’origine coréenne a écrit ce recueil de nouvelles pour réinventer le pays des ancêtres qu’il n’a pas connu, ce qui donne encore plus de force et de vie à ces textes.
 

 

 

                                           Autrefois le rivage

                                                 

                                    Paul Yoon (1980 - ….)
 

 

 

Pour héberger les histoires de ce recueil, Paul Yoon a imaginé une île comme toutes celles qui sont dispersées à l’est de la Corée et qui, longtemps, ont été balancées au gré des aléas de l’histoire entre ce pays et le Japon. Ses nouvelles racontent la vie des îliens de Sola, le plus souvent des gens de la terre qui sont, comme tous les îliens, fascinés par l’étendue de la mer et ce qui se cache derrière l’horizon.

 

 

Les textes de Paul Yoon sont empreints d’une grande sensibilité, ils évoquent ce qui touche les êtres, souvent des femmes fragiles en rupture avec leur milieu, abandonnées par des maris partis et parfois restés à la guerre, des femmes qui ont déjà vécu, au plus profond de leur intimité, à la limite du conscient et du subconscient, parfois même aux confins de la folie quand le réel s’évapore pour laisser place à l’imaginaire et aux fantasmes. L’auteur saisit toujours ses héros, plus fréquemment ses héroïnes, au moment où ils sont en équilibre entre un monde difficile mais supportable et un état nouveau provoqué par un drame imprévu, parfois la mort d’un être cher qui vient tout bousculer dans leurs existences déjà bien précaires.

 

 

J’ai eu l’impression, à la lecture de ces nouvelles, que Paul Yoon cherchait à faire revivre des gens qu’il n’a pas connus mais qu’il aime profondément. En effet, il est né en 1980 aux Etats-Unis où il a suivi son cursus scolaire et universitaire, et il se plaît à conter des histoires qui concernent des gens qui vivaient avant sa naissance, des îliens toujours marqués par la guerre du Pacifique ou sa suivante, celle de Corée. J’ai ainsi eu le sentiment que ce jeune homme voulait rendre un hommage à ses ancêtres en leur adressant ces textes qui évoquent avec une touchante nostalgie le pays d’origine où il n’est pas né, les ancêtres qu’il n’a pas connus et les racines culturelles qu’il évoque dans son œuvre littéraire. Son écriture, même si elle est  marquée par sa culture américaine, m’a rappelé des auteurs coréens dont j’ai lu les œuvres il y a déjà plusieurs années : Yi Munyol, Cho Sehui, Ch’oe Inho, …, des auteurs qui s’expriment souvent, comme lui, à travers des nouvelles d’une grande sensibilité, des textes un peu elliptiques où la chute et remplacée par des points de suspension imaginaires, un silence en suspens laissé à la disposition du lecteur.

 

 

Ces nouvelles rappellent toujours la fragilité et l’éphémérité de la vie de ces gens simples et innocents, suspendue en équilibre très précaire, exposée à des aléas brutaux et imprévus que personne ne peut anticiper surtout pas ces pauvres îliens coincés entre terre et eaux, entre Corée et Japon, entre rêve et réalité, quantité négligeable devant l’histoire et les éléments, l’eau, la terre et le feu, qui jouent un rôle capital dans chacun des textes.

 

Denis BILLAMBOZ

 

Pour consulter la liste de mes précédents articles, cliquer    ICI

 

 

RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Armelle BARGUILLET - dans LES COUPS de COEUR de DENIS
commenter cet article

commentaires

Pascal 23/09/2015 13:51

Salut Denis, intéressant, j'ai envie de me le procurer. Toujours à la bourre, mais j'aime bien venir un instant me délasser sur ce blog tellement inventif et bien rédigé.

billamboz denis 24/09/2015 15:16

Hello Pascal,

J'espère que tu te récures les méninges en passant sur le site d'Armelle ? On y trouve que des bonnes choses qui changent du quotidien.

Amitiés à vous deux !

Présentation

  • : Le blog interligne d' Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE
  • Le blog interligne d' Armelle BARGUILLET  HAUTELOIRE
  • : Grâce au pouvoir des mots, une invitation à voyager sur les lignes et interlignes.
  • Contact

TEXTE LIBRE

 4016234704 (Small)

Un blog qui privilégie l'évasion par les mots, d'abord, par l'imaginaire...toujours.

LES MOTS, nous les aimons pour eux-mêmes, leur sonorité, leur beauté, leur velouté, leur fraîcheur, leur hardiesse, leur insolence, leur curiosité, leur dureté, leur volupté, leur rigueur.
Différemment des notes et des couleurs qui touchent d'abord notre sensibilité, ils ont vocation à transmettre, informer, émouvoir, expliquer, séduire, irriter, formuler les idées, forger les concepts, instaurer le dialogue.
Ainsi nous conduisent-ils vers l'autre, l'absent, l'étranger, l'inconnu, l'exilé.

Parce qu'ils disent qui il est, comment est le monde, pourquoi est la vie, qu'ils gomment les distances, comblent les vides, dévoilent les énigmes, suggèrent le mystère, ils sont nos courroies de transmission, nos outils journaliers.

 

La vie doit être vécue en regardant vers l'avenir, mais elle ne peut être comprise qu'en se tournant vers le passé.

 Soëren Kierkegaard

 

Je réponds ordinairement à ceux qui me demandent raison de mes voyages : que je sais bien ce que je fuis, et non pas ce que je cherche.

   Montaigne

 

Veux-tu vivre heureux ? Voyage avec deux sacs, l'un pour donner, l'autre pours recevoir.
   Goethe

 

 MES DERNIERS OUVRAGES PUBLIES ( cliquer sur l'icône pour accéder à leur présentation )


1184097919 profil de la nuit  2851620614

les signes pourpres  3190-NEL i 978-3-8417-7335-7-full

 

SI VOUS PREFEREZ LES IMAGES et le 7e Art, RENDEZ-VOUS SUR MON BLOG : 

 

Bannière pour Armelle 1 

 

ET SI VOUS AIMEZ LES ANIMAUX, RENDEZ-VOUS SUR " MEMOIRE D'EAU" :

 

P1080160.JPG

Recherche