Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2016 1 22 /02 /février /2016 08:08
Histoire de Milad de Rafik Schami
Histoire de Milad de Rafik Schami

Ce roman écrit en 1968, mais qui n’a pas pu être publié avant 1997 en Autriche, revient en pleine lumière aujourd’hui avec les événements tragiques qui meurtrissent la Syrie. Il raconte à travers une histoire digne des contes orientaux médiévaux, les tares endémiques qui gangrènent la Syrie depuis sa fondation.

 

 

Histoire de Milad qui partit pour manger à sa faim pendant vingt et un jours

Rafik Schami (1946 - ….)

 

 

Un jour en rentrant chez lui un jeune Damascène rencontre un attroupement entourant un homme gravement blessé, il a été torturé par la police. Il connait ce personnage étrange, c’est Milad. Celui-ci vivait dans une grotte à Maaloula, mais sa famille l’héberge et le soigne désormais. Chaque soir, huit nuits durant, le blessé raconte son aventure au jeune homme : les vingt et un jours qu’il a passés à manger à sa faim avant de rejoindre la fée qu’il a connue dans la grotte où il s’était réfugié pour échapper à la violence de son beau-père. Le narrateur a écrit cette histoire en 1968 mais n’a pu la publier qu’en 1997, en Autriche, le pouvoir syrien et ses apparatchiks, les religieux, les éditeurs peureux et frileux ne voulant pas se compromettre en publiant ce récit.

 

Milad est enfant de la misère, son père disparait lors d’une attaque contre son village, sa mère, très pauvre, épouse un vieillard violent qui les frappe tous les deux, rejette l’enfant et le laisse quasiment mourir de faim. L’enfant fuit, se réfugie dans une grotte où il est visité par une fée bleue qui lui propose l’aventure qu’il confie au narrateur. « Au fil des années qui viennent, tu devras manger à ta faim vingt et un jours de suite. Puis tu viendras à moi, et de même que l’arc-en-ciel fait cadeau au ciel de ses couleurs, je remplirai ton cœur de joie ». Les sauterelles ont dévasté la région, Milad doit se mettre en marche pour trouver un maître capable de lui procurer une nourriture suffisante pendant les vingt et un jours imposés par la fée avant de connaître le bonheur. Le but du récit est bien sûr de raconter cette épopée, mais aussi de démontrer combien il était difficile de manger à sa faim pendant quelques jours de suite dans cette région en ce temps-là. Milad se débrouille comme il peut pour ne pas mourir de faim et expérimente toutes les solutions qui se présentent à lui pour manger durant les trois semaines imposées. Il est victime, complice et même parfois instigateur de toutes sortes d’escroqueries, combines, carambouilles et autres filouteries dans un périple rocambolesque qui le ramène sans cesse à sa grotte salvatrice.

 

Cette histoire ancrée dans la droite ligne des contes orientaux, digne des aventures de Rocambole, imprégnée de satire politique, se déroule dans les environs de Damas à l’époque où l’Empire Ottoman s’effritait sous la poussée des Français et des Anglais qui s’affrontaient pour imposer leur hégémonie sur cette partie du Moyen-Orient. L’auteur stigmatise tous les pouvoirs politiques, religieux, économiques qui utilisaient la corruption comme principe de gouvernement et d’administration sans oublier les riches marchands qui ont souvent construit leur fortune dans la plus parfaite illégalité.

 

Ce récit cocasse et drôle, même s’il évoque des épisodes souvent tragiques, décrit la face cachée de la naissance de la Syrie moderne, celle où les conflits actuels étaient déjà en germination. Il nous rappelle que l’Islam n’est pas la seule religion syrienne et que la corruption, la violence, l’intolérance et le pouvoir brutal et sanguinaire n’est pas l’exclusivité de ceux qu’on accuse aujourd’hui. Le système clanique a été un excellent support pour toutes les turpitudes, le reste semble bien n’avoir été souvent qu’arguties et prétextes pour imposer volonté et pouvoir. Chacun défendait son territoire en y laissant sa vie ou en fuyant après la défaite." Sais-tu à quel point c’est amer, de défendre un village avec le courage d’une panthère, pour ensuite tomber à genoux devant la faim invisible et silencieuse et devoir s’en aller comme un âne affamé ? » Comme le font encore aujourd’hui de nombreux Syriens qui prennent la mer au risque d’y sombrer.

 

Denis BILLAMBOZ

 

Pour consulter la liste de mes précédents articles, cliquer  ICI

 

 

RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Armelle BARGUILLET - dans LES COUPS de COEUR de DENIS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog interligne d' Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE
  • Le blog interligne d' Armelle BARGUILLET  HAUTELOIRE
  • : Grâce au pouvoir des mots, une invitation à voyager sur les lignes et interlignes.
  • Contact

TEXTE LIBRE

 4016234704 (Small)

Un blog qui privilégie l'évasion par les mots, d'abord, par l'imaginaire...toujours.

LES MOTS, nous les aimons pour eux-mêmes, leur sonorité, leur beauté, leur velouté, leur fraîcheur, leur hardiesse, leur insolence, leur curiosité, leur dureté, leur volupté, leur rigueur.
Différemment des notes et des couleurs qui touchent d'abord notre sensibilité, ils ont vocation à transmettre, informer, émouvoir, expliquer, séduire, irriter, formuler les idées, forger les concepts, instaurer le dialogue.
Ainsi nous conduisent-ils vers l'autre, l'absent, l'étranger, l'inconnu, l'exilé.

Parce qu'ils disent qui il est, comment est le monde, pourquoi est la vie, qu'ils gomment les distances, comblent les vides, dévoilent les énigmes, suggèrent le mystère, ils sont nos courroies de transmission, nos outils journaliers.

 

La vie doit être vécue en regardant vers l'avenir, mais elle ne peut être comprise qu'en se tournant vers le passé.

 Soëren Kierkegaard

 

Je réponds ordinairement à ceux qui me demandent raison de mes voyages : que je sais bien ce que je fuis, et non pas ce que je cherche.

   Montaigne

 

Veux-tu vivre heureux ? Voyage avec deux sacs, l'un pour donner, l'autre pours recevoir.
   Goethe

 

 MES DERNIERS OUVRAGES PUBLIES ( cliquer sur l'icône pour accéder à leur présentation )


1184097919 profil de la nuit  2851620614

les signes pourpres  3190-NEL i 978-3-8417-7335-7-full

 

SI VOUS PREFEREZ LES IMAGES et le 7e Art, RENDEZ-VOUS SUR MON BLOG : 

 

Bannière pour Armelle 1 

 

ET SI VOUS AIMEZ LES ANIMAUX, RENDEZ-VOUS SUR " MEMOIRE D'EAU" :

 

P1080160.JPG

Recherche