Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2016 5 15 /07 /juillet /2016 08:14
LES CINQ ANS d'INTERLIGNE

Cinq ans déjà, qu’un jour de juillet, j’ai décidé d’ouvrir  un second blog  « INTERLIGNE », après celui consacré au 7e Art « La plume et l’image » et je ne le regrette pas, car j’ai eu grâce à lui l’occasion de rencontrer beaucoup d’amis venant d’horizons différents et qui tous m’ont apporté leur amitié, leurs encouragements et ont permis à ce lieu d’échange de prendre encre ( je pourrai dire ancre) et devienne un lieu de partage. En effet, que représente un blog pour celui qui, installé devant son écran, tente de capter un mot, un signe, un commentaire, un écho, sinon cela, la possibilité d’un échange. Ecrire, c’est toujours essayer de rencontrer l’autre, l’ami, le voisin, l’esseulé, l’étranger, de susciter une alliance d’esprit et de cœur grâce au pouvoir des mots et à leur résonnance intérieure.

 

 

Tout a sans doute été dit et écrit mais qu’importe, nous ne cesserons jamais de le redire et de le transmettre à notre façon avec notre sensibilité, nos emballements, nos déceptions, nos doutes, nos aspirations. Cela se nomme la communication ou mieux que cela : la transmission. On s'efforce, autant que faire se peut, à exprimer les joies, les peines, les beautés de notre langue, les nuances diverses des souvenirs, les soucis de nos vies, les émerveillements de nos coeurs, les satisfactions passagères ou durables, les craintes pour un avenir que l'on rêverait toujours meilleur. 622 articles rédigés avec ceux de l'ami Denis Billamboz et ses coups de coeur littéraires, 110.000 visiteurs, 183653 pages vues, c'est tout de même honorable, mais est-ce satisfaisant ? Cela ne le sera jamais, tant nous souhaitons toujours davantage, tant nous avons besoin d'être constamment renseignés sur la qualité de nos propos, leur pertinence, leur justesse ou, pire, et cela arrive, sur leur inanité. Le regard de l'autre inspire à l'évidence une crainte qui reste la meilleure émulation qui soit. Alors, ne redoutons jamais ce regard du visiteur qui corrige, anime, critique, sollicite, encourage, il est tour à tour notre juge et notre complice.

 

 

Alors longue vie à INTERLIGNE si l'inspiration, la ferveur  ne me manquent pas. Une question que,souvent, je me pose...

 

 

Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE

 

 

Article précédent : LES DEUX ANS d'INTERLIGNE

 

 

RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Armelle BARGUILLET - dans ARTICLES ME CONCERNANT
commenter cet article

commentaires

Loic 20/07/2016 22:23

Je joins mes voeux aux precedents en souhaitant longue vie a ce blog de si belle ecriture.

armelle 20/07/2016 09:47

Merci Martine. Je sais vous compter parmi mes fidèles. Bonnes vacances à vous.

Martine 19/07/2016 16:57

Oui, bien sur, moi aussi je tiens a feter cet anniversaire, car c'est toujours vers vos blogues si enrichissants et sensibles que je me tourne quand j'ai le cafard: une autre facon de voir les choses, d'autres lieux a admirer ou sur lesquels rever, d'autres auteurs a decouvrir ou re-decouvrir sous un autre angle comme ce cher M. Proust. Merci et longue vie a cet Interligne!

Armelle 17/07/2016 09:54

Merci Niki, merci Thérèse. Vos propos me vont droit au coeur et sont un formidable encouragement à poursuivre ce cheminement en votre si aimable compagnie.

Thérèse 16/07/2016 17:23

Niki me coupe l'herbe sous les pieds car il est vrai que vos articles sont merveilleux, une de mes évasions dans ma retraite très austère. Vous mettez en toute chose tant de poésie et de sensibilité, cela me va toujours droit au coeur. Continuez encore longtemps à nous enrichir et à nous émouvoir.

Présentation

  • : Le blog interligne d' Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE
  • Le blog interligne d' Armelle BARGUILLET  HAUTELOIRE
  • : Grâce au pouvoir des mots, une invitation à voyager sur les lignes et interlignes.
  • Contact

TEXTE LIBRE

 4016234704 (Small)

Un blog qui privilégie l'évasion par les mots, d'abord, par l'imaginaire...toujours.

LES MOTS, nous les aimons pour eux-mêmes, leur sonorité, leur beauté, leur velouté, leur fraîcheur, leur hardiesse, leur insolence, leur curiosité, leur dureté, leur volupté, leur rigueur.
Différemment des notes et des couleurs qui touchent d'abord notre sensibilité, ils ont vocation à transmettre, informer, émouvoir, expliquer, séduire, irriter, formuler les idées, forger les concepts, instaurer le dialogue.
Ainsi nous conduisent-ils vers l'autre, l'absent, l'étranger, l'inconnu, l'exilé.

Parce qu'ils disent qui il est, comment est le monde, pourquoi est la vie, qu'ils gomment les distances, comblent les vides, dévoilent les énigmes, suggèrent le mystère, ils sont nos courroies de transmission, nos outils journaliers.

 

La vie doit être vécue en regardant vers l'avenir, mais elle ne peut être comprise qu'en se tournant vers le passé.

 Soëren Kierkegaard

 

Je réponds ordinairement à ceux qui me demandent raison de mes voyages : que je sais bien ce que je fuis, et non pas ce que je cherche.

   Montaigne

 

Veux-tu vivre heureux ? Voyage avec deux sacs, l'un pour donner, l'autre pours recevoir.
   Goethe

 

 MES DERNIERS OUVRAGES PUBLIES ( cliquer sur l'icône pour accéder à leur présentation )


1184097919 profil de la nuit  2851620614

les signes pourpres  3190-NEL i 978-3-8417-7335-7-full

 

SI VOUS PREFEREZ LES IMAGES et le 7e Art, RENDEZ-VOUS SUR MON BLOG : 

 

Bannière pour Armelle 1 

 

ET SI VOUS AIMEZ LES ANIMAUX, RENDEZ-VOUS SUR " MEMOIRE D'EAU" :

 

P1080160.JPG

Recherche