Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 août 2020 1 17 /08 /août /2020 08:45
La lune éclaboussée - Meurtres à Maubeuge de Carine-Laure Desguin

Carine-Laure a déjà écrit de nombreux ouvrages, elle ne s’est pas cantonnée dans un seul genre littéraire, elle a déployé son talent dans plusieurs d’entre eux, écrit tantôt  des textes courts, de la poésie, du théâtre, des récits, des contes et, récemment et avec succès,  s’est essayée au roman policier.

 

 

La lune éclaboussée, meurtres à Maubeuge

Carine-Laure Desguin (1963 - ….)

 

 

« Les derniers livres de la bibliothèque personnelle de Michel Garnier attendent un acquéreur. Invitation à tous. Olivier Garnier ». Cette annonce, à la suite de la mort de cet auteur à succès, très connu à Maubeuge et que l’on vient de retrouver dans sa cuisine, intéresse d’autant plus Jenny,  jeune africaine, professeur de physique/chimie, fan de l’auteur, et qui veut acheter ces livres afin de sentir dans ses mains les ouvrages touchés par celui qu’elle admire et vénère. Comme elle n’est pas arrivée assez tôt, elle n’a pu se procurer que trois cartons, et découvre à sa grande surprise dans l’un des ouvrages  un ticket de caisse sur lequel est écrit : « Ma vie est en danger. On veut ma mort. Tout mon sang est d’encre ».

 

Jenny est convaincue que Michel Garnier n’est pas décédé de mort naturelle mais qu’il a été assassiné et elle veut savoir par qui et comment ? Pour cela, elle appelle ses protecteurs, Tonton et Tontaine, les amis de son père qui veillent sur elle,  avec vigilance et bienveillance, depuis que ses parents ont trouvé la mort dans un accident de la circulation routière. Tous deux croient qu’elle se fait un film, que son amour secret pour l’écrivain l’aveugle, mais ils finissent par accepter de mener l’enquête car de nouveaux meurtres endeuillent la ville et  mettent la police sur les dents, notamment la chère cousine de Jenny qui l’a violée alors qu’elle n’était encore qu’une enfant.

 

La situation se tend de plus en plus et Jenny est impliquée dans l’affaire car  les mails qu’elle a échangés avec l’écrivain intriguent la police. Le fameux ticket de caisse est aussi un indice très recherché par d’autres personnes. Carine-Laure noue une intrigue bien ficelée où les héros ne sont pas tous stéréotypés, la policière n’est pas claire, les petits jeunes ne sont peut-être pas des voyous, les drogués ne le sont pas forcément, certains individus sont  mystérieux eux aussi. Jenny elle-même n’est pas une oie blanche. Elle se laisse porter par les événements pour, au bon moment, porter l’estocade en laissant les autres avec leurs convictions.

 

En bonne Carolorégienne, l’auteure connait Maubeuge, « là où la plupart des gens ne voient qu’une ville du Nord pleine de grisaille et de poussières, désertées de ses sidérurgies et autres industries ». Comme Simenon a planté de nombreuses intrigues dans des petites villes de province : Concarneau, La Rochelle,  Carine-Laure, elle aussi, a choisi d’installer son intrigue dans une ville un peu endormie où tout le monde se connaît et s’observe.

 

Un bon polar qui pourrait éventuellement appeler une suite, la matière est suffisante, et le dénouement laisse quelques portes entrouvertes pour y glisser des événements ou des indices qui pourraient faire rebondir l’enquête et provoquer la naissance d’un nouveau polar. Alors, Carine-Laure, vite un petit paquet de « bêtises à la pomme verte » et en route pour la suite des aventures de Jenny.

 

Denis BILLAMBOZ

 

Pour consulter la liste de mes précédents articles, cliquer  ICI


RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL

 

La lune éclaboussée - Meurtres à Maubeuge de Carine-Laure Desguin

Partager cet article

Repost0

commentaires

ecureuilbleu 31/08/2020 20:02

Une belle critique de ce livre que j'ai dégusté moi aussi

armelle 25/08/2020 14:15

C'est un plaisir partagé, chère Carine-Laure. Les années ne sont pas parvenues à affaiblir notre enthousiasme pour la lecture.

C.-L.Desguin 25/08/2020 07:50

Merci à Denis Billamboz pour cette belle recension et à Armelle Barguillet pour avoir la gentillesse d'héberger toutes ces notes de lecture.

Présentation

  • : Le blog interligne d' Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE
  • : Grâce au pouvoir des mots, une invitation à voyager sur les lignes et interlignes.
  • Contact

TEXTE LIBRE

 4016234704 (Small)

Un blog qui privilégie l'évasion par les mots, d'abord, par l'imaginaire...toujours.

LES MOTS, nous les aimons pour eux-mêmes, leur sonorité, leur beauté, leur velouté, leur fraîcheur, leur hardiesse, leur insolence, leur curiosité, leur dureté, leur volupté, leur rigueur.
Différemment des notes et des couleurs qui touchent d'abord notre sensibilité, ils ont vocation à transmettre, informer, émouvoir, expliquer, séduire, irriter, formuler les idées, forger les concepts, instaurer le dialogue.
Ainsi nous conduisent-ils vers l'autre, l'absent, l'étranger, l'inconnu, l'exilé.

Parce qu'ils disent qui il est, comment est le monde, pourquoi est la vie, qu'ils gomment les distances, comblent les vides, dévoilent les énigmes, suggèrent le mystère, ils sont nos courroies de transmission, nos outils journaliers.

 

La vie doit être vécue en regardant vers l'avenir, mais elle ne peut être comprise qu'en se tournant vers le passé.

 Soëren Kierkegaard

 

Je réponds ordinairement à ceux qui me demandent raison de mes voyages : que je sais bien ce que je fuis, et non pas ce que je cherche.

   Montaigne

 

Veux-tu vivre heureux ? Voyage avec deux sacs, l'un pour donner, l'autre pours recevoir.
   Goethe

 

 MES DERNIERS OUVRAGES PUBLIES ( cliquer sur l'icône pour accéder à leur présentation )


1184097919 profil de la nuit  2851620614

les signes pourpres  3190-NEL i 978-3-8417-7335-7-full

 

SI VOUS PREFEREZ LES IMAGES et le 7e Art, RENDEZ-VOUS SUR MON BLOG : 

 

Bannière pour Armelle 1 

 

ET SI VOUS AIMEZ LES ANIMAUX, RENDEZ-VOUS SUR " MEMOIRE D'EAU" :

 

P1080160.JPG

Recherche