Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  • Fuir de Jean-Philippe Toussaint (28/03/2016)
    J’ai lu dans le désordre trois livres de la célèbre tétralogie de Marie, je m’en excuse auprès des lecteurs, celui-ci, « Fuir », est le deuxième opus de cette série, il succède à « Faire l’amour » que j’ai lu il y a déjà un bon bout de temps. Il marque...
  • Les Pâques de mon enfance au Rondonneau (26/03/2016)
    La maison de famille proche de Meung-sur-Loire Lorsque j’étais enfant, la fête que je préférais, en dehors de Noël, était la fête de Pâques. Je crois même que j’avais un faible pour elle. Bien que j’appréciais le sapin décoré et semé de flocons de coton,...
  • Ce qui reste de Rachid O. (21/03/2016)
    Un petit texte très littéraire, très émouvant pour raconter l’homosexualité que l’auteur ne peut évoquer avec son père, la dualité dans laquelle il vit : amour filial et amour charnel, culture marocaine et culture française. Ce qui reste Rachid O. (1970...
  • Villa Philadelphie de Edmée de Xhavée (20/03/2016)
    Nous le savions depuis ses tous premiers ouvrages, roman ou nouvelle, Edmée de Xhavée est une conteuse qui se plaît à remonter le temps, à réveiller les belles au bois dormant assoupies dans les replis de sa mémoire, figures d’un passé que les photos...
  • La part de l'ange de Jean Clair (18/03/2016)
    Le livre attire d’emblée la curiosité par son titre « La part de l’ange », ouvrage publié récemment par l’académicien Jean Clair, sorte de mémoires indifférents aux dates, attentifs à notre époque dans ce qu’elle a de plus dérisoire et qui entendent,...
  • La primevère (16/03/2016)
    Une primevère adressait au soleil Chaque matin cette prière : Soleil ! Soleil ! disait-elle, Emporte-moi dans tes rayons, Qu’au firmament je puisse briller de même façon, Telle une fleur de lumière. Ne suis-je pas la première levée De toutes les fleurs...
  • Sous un ciel qui s'écaille de Goran Petrovic (14/03/2016)
    Un texte qui évoque la Yougoslavie au moment où elle va disparaître, exploser en plusieurs nationalités, lors d’une guerre particulièrement meurtrière où toutes les haines ancestrales rejailliront. La salle de cinéma au plafond qui s’écaille n’est que...
  • Quand le bien commun est l'otage du profit et de la violence (09/03/2016)
    La violence est dans la nature, hélas ! Les éléments se déchaînent, les espèces s’entredévorent, les hommes eux aussi sont violents et altèrent l’équilibre de leur milieu de vie de mille et une façons. La violence cesse quand l’esprit paraît, quand la...
  • Le p'tit cheval de retour de Michel Audiard (07/03/2016)
    Ce livre était dans mon armoire depuis bien longtemps, je l’ai peut-être déjà lu, je ne me souviens pas, je n’ai pas pu m’empêcher de le reprendre pour le partager aujourd'hui avec vous. Je suis un admirateur inconditionnel d’Audiard, il a égayé ma jeunesse...
  • Andreï Makine ou l'héritage accablant (04/03/2016)
    De lui, Dominique Fernandez, dans son Dictionnaire amoureux de la Russie disait, il y a quelques années : « A voir la haute stature, le port rigide, le visage taillé à la serpe, la barbe de prophète, les yeux clairs, on dirait un de ces pèlerins qui parcouraient,...

Présentation

  • : Le blog interligne d' Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE
  • Le blog interligne d' Armelle BARGUILLET  HAUTELOIRE
  • : Grâce au pouvoir des mots, une invitation à voyager sur les lignes et interlignes.
  • Contact

TEXTE LIBRE

 4016234704 (Small)

Un blog qui privilégie l'évasion par les mots, d'abord, par l'imaginaire...toujours.

LES MOTS, nous les aimons pour eux-mêmes, leur sonorité, leur beauté, leur velouté, leur fraîcheur, leur hardiesse, leur insolence, leur curiosité, leur dureté, leur volupté, leur rigueur.
Différemment des notes et des couleurs qui touchent d'abord notre sensibilité, ils ont vocation à transmettre, informer, émouvoir, expliquer, séduire, irriter, formuler les idées, forger les concepts, instaurer le dialogue.
Ainsi nous conduisent-ils vers l'autre, l'absent, l'étranger, l'inconnu, l'exilé.

Parce qu'ils disent qui il est, comment est le monde, pourquoi est la vie, qu'ils gomment les distances, comblent les vides, dévoilent les énigmes, suggèrent le mystère, ils sont nos courroies de transmission, nos outils journaliers.

 

La vie doit être vécue en regardant vers l'avenir, mais elle ne peut être comprise qu'en se tournant vers le passé.

 Soëren Kierkegaard

 

Je réponds ordinairement à ceux qui me demandent raison de mes voyages : que je sais bien ce que je fuis, et non pas ce que je cherche.

   Montaigne

 

Veux-tu vivre heureux ? Voyage avec deux sacs, l'un pour donner, l'autre pours recevoir.
   Goethe

 

 MES DERNIERS OUVRAGES PUBLIES ( cliquer sur l'icône pour accéder à leur présentation )


1184097919 profil de la nuit  2851620614

les signes pourpres  3190-NEL i 978-3-8417-7335-7-full

 

SI VOUS PREFEREZ LES IMAGES et le 7e Art, RENDEZ-VOUS SUR MON BLOG : 

 

Bannière pour Armelle 1 

 

ET SI VOUS AIMEZ LES ANIMAUX, RENDEZ-VOUS SUR " MEMOIRE D'EAU" :

 

P1080160.JPG

Recherche