Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 08:48

440001137-diffusion.jpg

 


Chaque année, et pour la 16e édition, Deauville, lors des vacances pascales, a rendez-vous avec la musique. Ce rendez-vous 2012, avec 9 concerts d'une qualité exceptionnelle animés dès l'origine par de jeunes solistes venus des quatre coins de la planète et qui communient tous dans le même amour de la musique, a eu lieu du 14 au 29 avril. Au début, ils étaient quatre : Renaud Capuçon, Jérôme Ducros et Jérôme Pernoo, tous trois présents cette année, et Nicholas Angelich, dont on sait le parcours qu'ils ont accompli depuis lors. Convié à explorer l'immense territoire de la musique instrumentale, "chacun d'eux" - nous dit Yves Petit de Voïze leur mentor, " fut prié de laisser son égo de soliste à la porte",  afin de partager un merveilleux voyage au coeur de la musique instrumentale, du trio jusqu'à l'orchestre. Depuis 1996, nombreux sont ceux qui ont rejoint le groupe initial, ainsi Bertrand Chamayou, Jonas Vitaud, Lise Berthaud, Adrien Boisseau, Stéphane Bridoux, Jérôme Comte, Yann Dubost, Clara Izambert, David Kadouch, Adam Laloum, Alexandra Soumm, Mi-Sa Yang, le quatuor Ebène, l'ensemble Initium, le quatuor Zaïde, l'ensemble Le Balcon, enfin l'Atelier de musique devenu l'orchestre du Festival de Pâques de Deauville. Cet atelier s'est donné pour tâche de revisiter le répertoire peu connu mais vaste des sérénades et transcriptions, alliant voix, cordes, vents, claviers et percussions. Grâce à cette réserve inespérée de talents, les Pâques musicales de Deauville jouissent désormais d'une renommée mondiale.

 

Cette saison s'ouvrait le samedi 14 avril avec "L'heure espagnole" de Ravel, un opéra en un acte où le compositeur explique avoir voulu redonner vie à l'opéra-bouffe dans un esprit franchement humoristique, opéra suivi par Vocalise-étude pour piano et voix où les interprètes nous guident vers l'Orient sur des thèmes inspirés par Henri de Régnier, Mallarmé et Paul Morand. Ravel y dévoile sa passion pour la fantaisie avec autant de malice, d'invention que de virtuosité.

 

Les autres concerts nous ont proposé des oeuvres de Antonin Dvorak, Bohuslav Martinu, Alban Berg, Arnold Schönberg, Johannes Brahms, Josef Suk, Béla Bartok, Olivier Messiaen, Gabriel Fauré, Franz Schubert, César Franck, Alexander von Zemlinsky, Mozart, Richard Strauss et ses merveilleuses Métamorphoses et mené dans leurs clairs-obscurs, leurs pirouettes, leurs arpèges vertigineux, leurs panoramas multiples, leurs mélodies insouciantes, la houle de leurs trémolos, leurs déclarations passionnées, leurs sombres déplorations, leurs élégies ailées. Ces concerts ont été une succession de moments rares où la musique, dans son exigence, nous a donné à vivre les émotions les plus graves, les plus tendres, les plus accomplies, riches heures qui font de Deauville, durant ces deux semaines, le rendez-vous incontournable d'une jeunesse talentueuse et innovante.

 

Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE 

 

 

Pour consulter la liste des articles de la rubrique CULTURE, cliquer sur le lien ci-dessous :

 

Liste des articles de la rubrique CULTURE

 

capucon-renaud-nantes2011_680.jpg

                  Renaud Capuçon

 

 Bertrand-Chamayou.jpg

                   Bertrand Chamayou                                                       

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Armelle BARGUILLET - dans CULTURE
commenter cet article

commentaires

palilia 29/04/2012 10:50

merci pour ce bel article en hommage à la musique

Présentation

  • : Le blog interligne d' Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE
  • Le blog interligne d' Armelle BARGUILLET  HAUTELOIRE
  • : Grâce au pouvoir des mots, une invitation à voyager sur les lignes et interlignes.
  • Contact

TEXTE LIBRE

 4016234704 (Small)

Un blog qui privilégie l'évasion par les mots, d'abord, par l'imaginaire...toujours.

LES MOTS, nous les aimons pour eux-mêmes, leur sonorité, leur beauté, leur velouté, leur fraîcheur, leur hardiesse, leur insolence, leur curiosité, leur dureté, leur volupté, leur rigueur.
Différemment des notes et des couleurs qui touchent d'abord notre sensibilité, ils ont vocation à transmettre, informer, émouvoir, expliquer, séduire, irriter, formuler les idées, forger les concepts, instaurer le dialogue.
Ainsi nous conduisent-ils vers l'autre, l'absent, l'étranger, l'inconnu, l'exilé.

Parce qu'ils disent qui il est, comment est le monde, pourquoi est la vie, qu'ils gomment les distances, comblent les vides, dévoilent les énigmes, suggèrent le mystère, ils sont nos courroies de transmission, nos outils journaliers.

 

La vie doit être vécue en regardant vers l'avenir, mais elle ne peut être comprise qu'en se tournant vers le passé.

 Soëren Kierkegaard

 

Je réponds ordinairement à ceux qui me demandent raison de mes voyages : que je sais bien ce que je fuis, et non pas ce que je cherche.

   Montaigne

 

Veux-tu vivre heureux ? Voyage avec deux sacs, l'un pour donner, l'autre pours recevoir.
   Goethe

 

 MES DERNIERS OUVRAGES PUBLIES ( cliquer sur l'icône pour accéder à leur présentation )


1184097919 profil de la nuit  2851620614

les signes pourpres  3190-NEL i 978-3-8417-7335-7-full

 

SI VOUS PREFEREZ LES IMAGES et le 7e Art, RENDEZ-VOUS SUR MON BLOG : 

 

Bannière pour Armelle 1 

 

ET SI VOUS AIMEZ LES ANIMAUX, RENDEZ-VOUS SUR " MEMOIRE D'EAU" :

 

P1080160.JPG

Recherche