Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 08:28

 

 prince2

 

 

 

 

Que ferais-tu, que dirais-tu petit Prince, si une migration d'oiseaux sauvages te déposait de nouveau sur notre planète en provenance de ton astéroïde B 612 ? Quel monde découvrirais-tu avec tes yeux d'enfant ? En marchant dans le désert droit devant toi, aurais-tu la chance d'apercevoir un puits avec sa poulie, son seau, sa corde, ou la malchance de croiser des caravanes de camions et des exploitations pétrolières ? Depuis ta première visite, il y a de cela bien des années, le nombre des hommes a triplé, peut-être quadruplé sur la terre, au point que l'on compte trois fois plus de vaniteux, d'ivrognes et de businessmen. Les seuls qui ont disparu sont les rois et les allumeurs de réverbères. Ils ont été remplacés par des présidents, des commissaires, des fonctionnaires, des chefs de projets, des chargés de communication, des préposés, que sais-je encore ! Il y a mille et un noms savants de métiers à une époque où il n'y a jamais eu autant de chômage. Oui, il nous faudrait des années pour les recenser tous, comme ton géographe répertoriait les volcans, les fleuves et les montagnes.


Et plus grave que les serpents, ce qui te menacerait aujourd'hui serait le sida, la drogue, la pédophilie, la pornographie, l'analphabétisme, les mines antipersonnel, la délinquance, les guerres. Ce monde n'est plus fait pour les enfants. On leur a volé leur innocence et leurs rêves. Dès leur âge le plus tendre, on leur apprend à ne jamais demander à un inconnu de leur dessiner un mouton ou de leur offrir une friandise, et leur quotidien se vit sur fond de violence. Petit Prince, il n'y a plus rien à voir pour toi sur notre planète. Oublie-nous. Tu es si bien sur ton astéroïde B 612 avec ta rose. J'espère que tu n'omets pas de veiller aux courants d'air et de ramoner tes deux volcans, puisque le troisième est éteint. Au revoir, petit bonhomme. A plus tard, quand davantage de sagesse nous permettra à nouveau de rêver un peu avec toi.

 

ARMELLE BARGUILLET HAUTELOIRE

 

 
prince3.jpg

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Armelle BARGUILLET - dans CULTURE
commenter cet article

commentaires

Pâques 05/04/2013 19:02

Quand je vois le sourire de mes petits-enfants, le don de soi des infirmières, la solidarité de certains milieux populaires, resto du cœur etc...
Comme le petit Prince je crois encore que l'essentiel est invisible pour les yeux et qu'on ne voit bien qu'avec le cœur...
Mais je suis il est vrai une douce poète et incorrigible optimiste :-)

armelle 05/04/2013 13:24

Contente de ce commentaire déposé par des amis du Québec. Soyez les bienvenus avec vos lampadaires d'espoir et vos chemins de lumière. Vous êtes ici chez vous. Et j'irai vous rendre visite, bien
entendu.

pierrot, vagabond des mots et des routes 05/04/2013 01:31

Merci à vous d'interligne
de nous faire partager votre passion
pour le petit prince, allumeur de rêves:)))

Puis-je vous présenter
un extraordinaire allumeur de rêve du Québec, Canada
par la scène, poète-conteur...

ENTRE MONTREAL ET PARIS
SIMON GAUTHIER
LE VAGABOND CELESTE

courriel de Simon Gauthier
du 3 avril 2013
le lendemain de son spectacle
LE VAGABOND CELESTE
à la maison de la culture
cote des neiges, montreal

Salut Pierrot,

Tu dormais mon cher,
sur ta paillasse
hier au soir
tu dormais sur la plancher
de ton ami chansonnier

tu dors dans les draps de ton doctorat

pendant que je conte
l’histoire de cet homme vagabond
de cet écho de ta vie
de cet inspirant récit
d’un homme voyageur
vêtu de lumière

Pendant que le vagabond céleste marche
parmi les étoiles
tu peux dormir mon ami
tu peux dormir

dans l’esprit des gens
réunis,
tinte tinte les clefs
tinte
tinte
le rêve
Le vagabond céleste
habille de chaleur

le corps désir de ceux qui rêvent et de ceux qui pleurent
ceux qui rêvent et de ceux qui pleurent

Bonne journée Pierrot

Simon

——

réponse de Pierrot

Cher Simon

Oui, hier soir, je dormais avec, dans mes bras, la biographie de Cervantes
de Jean Canavaggio. Ce Cervantes qui a écrit Don Quichotte à 53 ans alors qu’il était en prison et qu’il lui manquait un bras.Qui aujourd’hui ferait confiance à un homme de 53 ans en prison à qui
il manque un bras?:))))) Seul un impossible rêve permet un tel surgissement d’impossible réalité.

On m’a rapporté l’immense délicatesse artistique avec laquelle tu redonnes
espoir à ceux et celles qui écoutent le conteur-poète de la Côte nord.Autant Mon ami Woodart que mon compère de bibliothèque Raymond le philosophe ont été invités par ta passion de passeur de rêves
à naviguer vers leur rêve personnel. Tu as fait de ma démarche un conte post-moderne qui risque d’enflammer les humains comme des lampadaires. Tu es vraiment devenu un allumeur de
coeurs-réverbères. Woodart a été plus qu’épaté. Lui qui me connait à l’usure depuis 40 ans, il a noté ta force à coudre des tableaux de mots par de la lumière de rêve dans laquelle il a reconnu ta
signature d’une très grande maturité créatrice.

Une vie d’artiste, c’est une longue marche
et je te vois enjamber des continents
un flambeau à la main.

Mes 64 ans bien au calme
dans leurs bottines
qui se préparent à repartir le 15 juin
saouls de liberté, te souhaitent

Bonne route internationale camarade, car,
comme Félix Leclerc, un jour, le succès t’attendra
ici au Québec à un de tes retours d’Europe.

Pierrot
www.enracontantpierrot.blogspot.com
www.reveursequitables.com
www.simongauthier.com

sur youtube
simon gauthier conteur video vagabond celeste

longue vie à vous
et à votre blogue :)))

Pierrot

Marcel Lommier 07/07/2012 21:26

Je ne vois pas ce que ce texte très poétique a de si triste. Ce n'est pas le texte qui est triste, c'est le monde.

md 03/07/2012 22:36

Un jour j'ai rêvé que le Petit Prince rencontrait sur sa planète, Alice, qui avait perdu son pays aux merveilles...Les deux continuèrent ensemble leur chemin, se tenant par la main.
Mais c'était juste un rêve...

Présentation

  • : Le blog interligne d' Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE
  • Le blog interligne d' Armelle BARGUILLET  HAUTELOIRE
  • : Grâce au pouvoir des mots, une invitation à voyager sur les lignes et interlignes.
  • Contact

TEXTE LIBRE

 4016234704 (Small)

Un blog qui privilégie l'évasion par les mots, d'abord, par l'imaginaire...toujours.

LES MOTS, nous les aimons pour eux-mêmes, leur sonorité, leur beauté, leur velouté, leur fraîcheur, leur hardiesse, leur insolence, leur curiosité, leur dureté, leur volupté, leur rigueur.
Différemment des notes et des couleurs qui touchent d'abord notre sensibilité, ils ont vocation à transmettre, informer, émouvoir, expliquer, séduire, irriter, formuler les idées, forger les concepts, instaurer le dialogue.
Ainsi nous conduisent-ils vers l'autre, l'absent, l'étranger, l'inconnu, l'exilé.

Parce qu'ils disent qui il est, comment est le monde, pourquoi est la vie, qu'ils gomment les distances, comblent les vides, dévoilent les énigmes, suggèrent le mystère, ils sont nos courroies de transmission, nos outils journaliers.

 

La vie doit être vécue en regardant vers l'avenir, mais elle ne peut être comprise qu'en se tournant vers le passé.

 Soëren Kierkegaard

 

Je réponds ordinairement à ceux qui me demandent raison de mes voyages : que je sais bien ce que je fuis, et non pas ce que je cherche.

   Montaigne

 

Veux-tu vivre heureux ? Voyage avec deux sacs, l'un pour donner, l'autre pours recevoir.
   Goethe

 

 MES DERNIERS OUVRAGES PUBLIES ( cliquer sur l'icône pour accéder à leur présentation )


1184097919 profil de la nuit  2851620614

les signes pourpres  3190-NEL i 978-3-8417-7335-7-full

 

SI VOUS PREFEREZ LES IMAGES et le 7e Art, RENDEZ-VOUS SUR MON BLOG : 

 

Bannière pour Armelle 1 

 

ET SI VOUS AIMEZ LES ANIMAUX, RENDEZ-VOUS SUR " MEMOIRE D'EAU" :

 

P1080160.JPG

Recherche