Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 07:40

1827.jpg

 

 

Etape 1 - République dominicaine et Haïti

 

C’est avec le plus grand des plaisirs que je vous emmène, une nouvelle fois, sur la route des livres dans « Le tour du monde littéraire de Denis » que j’avais tracé sur  « La Plume et l’Image », pour faire connaissance avec les littératures du monde. Comme ce blog a changé de plateforme de service d’une part et d’objectif d’autre part – soit le 7e Art en priorité -  je profite de la création du second blog d’Armelle consacré à la littérature et aux voyages pour recommencer ce périple à son point de départ, sous le ciel lumineux des Caraïbes où il fait si bon vivre. Nous partirons de l’île d’Hispaniola, qui abrite Haïti et la République dominicaine, pour rencontrer une littérature éclaboussée de soleil et remplie de musique mais aussi débordante de douleur et de tristesse que je vous ferai découvrir à travers quatre auteurs, Marcio Veloz Maggiolo, dont je proposerai une note d’un de ses romans, et trois autres auteurs dont je présenterai plus rapidement une œuvre. Bien évidemment j’ai lu tous les livres que je commente ou que je présente et j’attends vous commentaires, questions, remarques et compléments d’information avec impatience.

En route !

 

L’homme à l’accordéon - Marcio Veloz Maggiolo (1936 - ….)

 

Elvis Crespo, Alex Bueno, Wilfrido Vargas, Milly Quezada, …  je vous convoque comme Paco Ignacio Taibo II convoqua les grands révolutionnaires de l’histoire à son chevet, pour dire, au rythme du merengue, le livre que Marcio Veloz Maggiolo – un plus grands auteurs dominicains contemporains – consacre à Honorio Lora,  L’homme à l’accordéon, le plus grand « merenguero » de la « Linea » cette zone frontalière entre Haïti et République Dominicaine.

Marcio raconte l’histoire du « Dieu de l’accordéon » et de son combat contre la dictature qu’il attaque à travers le texte de ses « merengues ». Mais pour établir son récit l’auteur n’a pas cherché à distinguer le vrai du faux, « Le lecteur devra donc me (le) laisser utiliser parfois des voix du passé, des phrases qui, …, eurent un jour leur logique, des contes qui me (lui) sont parvenus de diverses sources, et que je (qu’il) ne peux (t) justifier sans faire référence aux étapes d’une magie communément répandue, qui se pratique encore aujourd’hui ». Il faudra faire la part de la légende et de l’histoire dans ce récit où les rites vaudous transmis de bouche à oreille jouent un rôle essentiel.

 

Ce livre raconte la mort, la vie, la vie après la vie d’Honorio Lora qui meurt dans un grand éclat de rire après un combat de coqs. Honorio, musicien admiré de ses compatriotes et adulé des femmes, parcourt cette frontière de « gallera » (agora du village où ont lieu les combats de coqs) en « gallera » pour faire danser les populations au rythme du « merengue » après les combats de coqs. Dans ce pays de cocagne éclaboussé de soleil, seuls la musique, le clerén (l’alcool local), les rites vaudous et l’amour, qui n’est pas exclusivement sexuel même quand il est très passager, font oublier la misère et l’impitoyable dictature qui veut blanchir le pays en éliminant ce peuple de misère qu’Edwige Danticat met en scène avec une profonde émotion, une grande tendresse et une infinie tristesse dans « La récolte douce des larmes ».

 

Au temps des papillons – Julia Alvarez (1950 - ….)

 

Dans cette histoire romancée,  Julia Alvarez raconte celle des quatre sœurs Maribal qui ont organisé, dans les années cinquante, un mouvement de résistance contre le dictateur Trujillo et qui ont été assassinées, devenant ainsi des icônes de la résistance à la dictature dans ce pays. Une leçon de dignité et de courage et surtout beaucoup d’émotion !

 

La récolte douce des larmes – Edwige Danticat (1969 - ….)

 

Encore une histoire de faibles massacrés par les tenants du pouvoir. Quant les planteurs dominicains n’ont plus eu besoin des travailleurs haïtiens qu’ils exploitaient comme des esclaves pour cultiver la canne à sucre, ils les ont chassés ou tués pour libérer leurs terres de cette présence encombrante. Un récit sur la cruauté, la barbarie et la résignation et, comme je l’ai dit ci-dessus, une grande tendresse noyée dans une infinie tristesse.

 

L’année Dessalines – Jean Mettellus (1937 - ….)

 

Un troisième livre pour évoquer la littérature haïtienne, cette fois, et la reconquête de l’indépendance d’Haïti par Dessalines alors que Toussaint Louverture croupissait déjà dans les basses fosses du fort de Joux. Un livre qui  interpelle  à l’occasion de l’anniversaire de cette reconquête sur ce qu’est devenu ce pays depuis son indépendance et sur la fatalité qui a bien pu le frapper pour qu’il connaisse de telles violences et une si grande misère. Et qui depuis a subi un terrible tremblement de terre.

 

Denis BILLAMBOZ     billamboz.jpg

 

autres articles concernant les îles Caraïbes :

 

Les Grenadines à la voile

 

Haïti, un destin singulier

 

Lettre océane - les Antilles à la voile

 

Et pour consulter la liste complète des articles de la rubrique LES VOYAGES LITTERAIRES de DENIS, cliquer sur le lien ci-dessous :


Les voyages littéraires de Denis - Liste des articles

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Armelle BARGUILLET - dans LES VOYAGES LITTERAIRES de DENIS
commenter cet article

commentaires

Denis.Billamboz 16/11/2011 16:50


Bonsoir Missycornish,

Merci pour tes mots gentils.

Pour ton sujet de lecture, tu pourrais aussi ajouter :

- Les livres que je présente plus haut concernant la littérature esclavagiste américaine,

mais aussi :

- Caryl Philips - La traversée du fleuve (Saint Kitts et Nevis),
- Ibrahima Ly - Les noctuelles vivent de larmes (Mali

et d'autres encore si tu le souhaites notamment sur la négritude et le sort des Amérindiens en Amérique du sud.

Cordialement.


missycornish 16/11/2011 15:47


Quelle bonne idée de nous faire voyager à travers les livres! Je suis actuellement en train de lire une succession de romans prenant pour cadre l'esclavagisme en Amérique, lire La récolte douce des
larmes élargira mes horizons et me permettra de découvrir Haïti que je ne connais pas du tout. Cela me fera changer d'air. Merci de nous faire découvrir ou redécouvrir des livres à ce sujet.


Denis.Billamboz 10/10/2011 13:44


C'est trop gentil !


Sissi 09/10/2011 21:08


Merci Denis pour le voyage, ça vaut toujours le détour avec toi!


Denis.Billamboz 07/10/2011 17:35


Merci Pascal pour ces encouragements bien sympathiques et bon week end ! Amitié !


Présentation

  • : Le blog interligne d' Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE
  • Le blog interligne d' Armelle BARGUILLET  HAUTELOIRE
  • : Grâce au pouvoir des mots, une invitation à voyager sur les lignes et interlignes.
  • Contact

TEXTE LIBRE

 4016234704 (Small)

Un blog qui privilégie l'évasion par les mots, d'abord, par l'imaginaire...toujours.

LES MOTS, nous les aimons pour eux-mêmes, leur sonorité, leur beauté, leur velouté, leur fraîcheur, leur hardiesse, leur insolence, leur curiosité, leur dureté, leur volupté, leur rigueur.
Différemment des notes et des couleurs qui touchent d'abord notre sensibilité, ils ont vocation à transmettre, informer, émouvoir, expliquer, séduire, irriter, formuler les idées, forger les concepts, instaurer le dialogue.
Ainsi nous conduisent-ils vers l'autre, l'absent, l'étranger, l'inconnu, l'exilé.

Parce qu'ils disent qui il est, comment est le monde, pourquoi est la vie, qu'ils gomment les distances, comblent les vides, dévoilent les énigmes, suggèrent le mystère, ils sont nos courroies de transmission, nos outils journaliers.

 

La vie doit être vécue en regardant vers l'avenir, mais elle ne peut être comprise qu'en se tournant vers le passé.

 Soëren Kierkegaard

 

Je réponds ordinairement à ceux qui me demandent raison de mes voyages : que je sais bien ce que je fuis, et non pas ce que je cherche.

   Montaigne

 

Veux-tu vivre heureux ? Voyage avec deux sacs, l'un pour donner, l'autre pours recevoir.
   Goethe

 

 MES DERNIERS OUVRAGES PUBLIES ( cliquer sur l'icône pour accéder à leur présentation )


1184097919 profil de la nuit  2851620614

les signes pourpres  3190-NEL i 978-3-8417-7335-7-full

 

SI VOUS PREFEREZ LES IMAGES et le 7e Art, RENDEZ-VOUS SUR MON BLOG : 

 

Bannière pour Armelle 1 

 

ET SI VOUS AIMEZ LES ANIMAUX, RENDEZ-VOUS SUR " MEMOIRE D'EAU" :

 

P1080160.JPG

Recherche