Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2013 2 31 /12 /décembre /2013 09:50

2014-nature

 

A la veille de l'an neuf, chacun est enclin à s'interroger. Que sera-t-il pour nos familles, notre pays, le monde ? Que sera-t-il pour la Terre ? Car l'état alarmant de notre planète en fait désormais une priorité dans l'ordre de nos préoccupations. Lorsque s'est ouvert le troisième millénaire, il y a de cela plus d'une décade, nous aspirions à un monde stable, à un humanisme mieux compris et mieux partagé qui verraient les guerres et les querelles de pouvoir s'apaiser. Il n'en a rien été bien sûr et, à ces soucis permanents et de plus en plus accablants, est venu s'en ajouter un autre: quel monde pouvons-nous construire avec des ressources naturelles en voie d'extinction ? A pareille interrogation, une réponse semble s'imposer : rétablir notre dialogue avec la nature, changer nos habitudes et nos mentalités, restaurer notre environnement, renouer le fil d'Ariane malencontreusement rompu il y a fort longtemps. Remettre l'individu en phase avec lui-même, remettre l'homme dans les pas de l'homme. Ce projet ne serait-il pas suffisamment mobilisateur pour fédérer les peuples et pour que nous y consacrions une part de notre énergie, de notre intelligence, de notre imagination, de notre ferveur, afin de redonner sens à la vie et santé à la nature ? N'avons pas pris l'habitude de vivre dans un univers factice, fictif et illusoire et développé une pensée tellement urbaine qu'elle nous a coupés de nos racines ? Peu nombreux sont ceux qui savent encore distinguer un épi de blé d'un épi de seigle, d'avoine ou d'orge, reconnaître le chant du loriot de ceux du pinson, de la grive musicienne, du chardonneret ou du rouge-gorge. Combien sommes-nous à prendre plaisir à écouter la mélodie du vent, à contempler le spectacle de la mer, celui des nuées dans le ciel, des troupeaux en transhumance dans les alpages ? Nous rappelons-nous l'odeur de l'humus, le goût de l'eau vive, la fraîcheur de la rosée, la tonalité des lueurs vespérales ? Notre rapport à la nature s'est hélas! considérablement détérioré à force de négligence. Alors que nous exigeons tout d'elle, nous ne lui accordons en retour que de l'ingratitude. La mer, cela doit être une heure de scooter ; la montagne, le confort des remontées mécaniques ; la campagne, les pique-niques à proximité de la voiture. C'est ainsi que nous agissons trop souvent et cela ne pourra durer. L'infinie patience de la terre montre des signes de lassitude. Ne serait-il pas sage de revenir à une agriculture plus respectueuse de nos santés et de la terre elle-même que l'on a gavée inconsidérément de produits chimiques et de nous consacrer à vivre en meilleur adéquation avec elle ?


 Aussi, en cette veille de 2014, mon voeu prioritaire n'est pas celui de changer le monde ou de changer la vie, je ne le peux, mais de me changer moi-même. D'être plus attentive à ce qui m'entoure, plus accueillante aux autres, car la société où je vis, où nous vivons, ne sera jamais que ce que chacun de nous en fera. Ce qu'il importe de modifier, c'est moi, c'est vous, c'est nous tous, et ce qu'il est urgent de ré-instaurer ce ne sont pas forcément nos droits mais nos devoirs. Et les politiques dans tout cela ? Ils ne font rien d'autre que d'aggraver, par manque de discernement ou d'anticipation, une situation de plus en plus inquiétante dans tous les domaines. Alors, n'est-ce pas à nous de décider de ce que nous voulons et de ce que nous ne voulons pas et, chacun à notre modeste place, de repriser à petits points le tissu moral, social, humain, environnemental  qui ne cesse plus de se déchirer ? Et puis, après les révolutions, les guerres, la mort des tyrans, les tsunamis, tremblements de terre, inondations et les cracks financiers, il nous reste pour éclairer notre horizon la toujours fidèle petite...espérance.

 

 

ALORS, POUR VOUS QUI PASSEZ SUR CE BLOG, UNE FERVENTE ET CONSTRUCTIVE  ANNEE 2014

 

Pour consulter mes voeux 2013, cliquer   ICI

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Armelle BARGUILLET - dans CULTURE
commenter cet article

commentaires

Elizabeth Dallet 05/01/2014 12:02

Je vous remercie pour vos voeux chère Armelle, à mon tour de vous souhaiter une merveilleuse année 2014.
Bien cordialement d'Auvergne !

Maxime 03/01/2014 13:41

Bonne année, chère Armelle, et beaucoup d'inspiration pour poursuivre la rédaction de ce blog que j'aime visiter. Comme Thérèse j'avoue ne pas avoir votre facilité de plume pour rédiger des voeux
aussi élaborés que les vôtres.

Thérèse 03/01/2014 11:10

Je ne saurai pas dire mes voeux aussi bien que vous, mais je le fais sincèrement en vous souhaitant une magnifique année 2014. Santé et inspiration en priorité et beaucoup de choses heureuses pour
vous chère Armelle.

niki 01/01/2014 15:33

belle année armelle - j'aime énormément votre bel article, plein de réflexsions

armelle 01/01/2014 10:45

Merci infiniment de vos voeux et de vos encouragements. Interligne essaiera de faire le maximum pour que nous partagions ensemble ce que la nature et la culture ont fait de meilleur.

Présentation

  • : Le blog interligne d' Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE
  • Le blog interligne d' Armelle BARGUILLET  HAUTELOIRE
  • : Grâce au pouvoir des mots, une invitation à voyager sur les lignes et interlignes.
  • Contact

TEXTE LIBRE

 4016234704 (Small)

Un blog qui privilégie l'évasion par les mots, d'abord, par l'imaginaire...toujours.

LES MOTS, nous les aimons pour eux-mêmes, leur sonorité, leur beauté, leur velouté, leur fraîcheur, leur hardiesse, leur insolence, leur curiosité, leur dureté, leur volupté, leur rigueur.
Différemment des notes et des couleurs qui touchent d'abord notre sensibilité, ils ont vocation à transmettre, informer, émouvoir, expliquer, séduire, irriter, formuler les idées, forger les concepts, instaurer le dialogue.
Ainsi nous conduisent-ils vers l'autre, l'absent, l'étranger, l'inconnu, l'exilé.

Parce qu'ils disent qui il est, comment est le monde, pourquoi est la vie, qu'ils gomment les distances, comblent les vides, dévoilent les énigmes, suggèrent le mystère, ils sont nos courroies de transmission, nos outils journaliers.

 

La vie doit être vécue en regardant vers l'avenir, mais elle ne peut être comprise qu'en se tournant vers le passé.

 Soëren Kierkegaard

 

Je réponds ordinairement à ceux qui me demandent raison de mes voyages : que je sais bien ce que je fuis, et non pas ce que je cherche.

   Montaigne

 

Veux-tu vivre heureux ? Voyage avec deux sacs, l'un pour donner, l'autre pours recevoir.
   Goethe

 

 MES DERNIERS OUVRAGES PUBLIES ( cliquer sur l'icône pour accéder à leur présentation )


1184097919 profil de la nuit  2851620614

les signes pourpres  3190-NEL i 978-3-8417-7335-7-full

 

SI VOUS PREFEREZ LES IMAGES et le 7e Art, RENDEZ-VOUS SUR MON BLOG : 

 

Bannière pour Armelle 1 

 

ET SI VOUS AIMEZ LES ANIMAUX, RENDEZ-VOUS SUR " MEMOIRE D'EAU" :

 

P1080160.JPG

Recherche