Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2014 7 26 /10 /octobre /2014 10:47

207886 350x350

 

Saint-Pétersbourg janvier 1914 - Antibes mars 1955

 

 

A l'occasion du centenaire de la naissance du peintre, le musée du Havre, connu sous le nom de Muma, a organisé la première exposition consacrée au paysage dans l'oeuvre de cette grande figure de l'art du XXe siècle. Réunissant cent trente oeuvres provenant, pour l'essentiel, de collections privées, cette dernière nous conduit sur les pas d'un artiste épris de lumière et d'espace où chacun des sites est transcendé par la lumière du nord ou du sud. Entre figuration et abstraction, l'oeuvre de Stael s'impose par sa quête d'absolu, son immense liberté et sa poésie.

 

 

Voici un créateur qui, en dix années étonnement fécondes, aura posé le problème de la peinture aux lendemains de la guerre de 39/45. Son succès, l'évolution rapide de son art, sa mort prématurée ( il se suicide à 41 ans en se jetant du haut d'une terrasse ) semblent illustrer le conflit qui divise alors les tenants de l'abstraction et ceux de la figuration. Ce débat, qui pouvait paraître factice et superficiel, était le fruit des influences contradictoires exercées par les maîtres de l'art moderne présents en France : Picasso, Kandinsky, Braque, Bonnard et Matisse. Stael choisira de peindre selon son inspiration et surtout sans se référer à aucune école, usant, selon les circonstances, d'un oeil exercé à voir plus loin que les apparences, sans toutefois les neutraliser. 

 

 

securedownload66.jpeg StaelNicolas-PlagedeCalais-1954.jpg

 

 

Les harmonies tendres et chaudes qu'il utilise sont souvent éclairées d'une lueur délicate et donnent à ses toiles une incomparable poésie, alors que le coloriste, qu'il reste indéniablement et qui allie les tonalités comme personne, se plaît à faire rayonner la lumière et que le couteau remplace parfois le pinceau pour ajouter un peu de matière à l'immatériel. Artiste influent, en quelques années, ce météorite a tout dit en un parcours remarquable et tragique où  la beauté et la liberté sont les maîtres mots. Plus de mille toiles en témoignent, expression d'une passion et d'une inquiétude permanente, d'où le lyrisme n'est jamais exclu. " Toute ma vie, j'ai eu besoin de penser peinture, de voir des tableaux, de faire de la peinture pour m'aider à vivre " - écrira-t-il.  Sa vie trop courte aura été une trajectoire pour dépasser le réel et passer de la composition à la constellation. Ami du poète René Char, le peintre partageait avec l'auteur la même vision transcendante des choses qui veut que l'esprit excède la forme, si bien que Char a précisé dans l'un de ses textes : "Stael et moi, nous ne sommes pas, hélas, des yetis ! mais nous nous approchons quelquefois, plus près qu'il est permis, des vivants et des étoiles."

 

Pour consulter la liste des articles de la rubrique CULTURE, cliquer sur le lien ci-dessous :

 

 

Liste des articles de la rubrique CULTURE

 

 

RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL

 

6794570-10384797.jpg stael_lumieres_sud_2.jpg

 

stael1.jpg stael_lumieres_sud_3.jpg

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Armelle BARGUILLET - dans CULTURE
commenter cet article

commentaires

Tania 26/10/2014 19:28

Oh merci pour les illustrations, Armelle, cette exposition me fait rêver. J'aime les visions de Nicolas de Staël.

Présentation

  • : Le blog interligne d' Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE
  • Le blog interligne d' Armelle BARGUILLET  HAUTELOIRE
  • : Grâce au pouvoir des mots, une invitation à voyager sur les lignes et interlignes.
  • Contact

TEXTE LIBRE

 4016234704 (Small)

Un blog qui privilégie l'évasion par les mots, d'abord, par l'imaginaire...toujours.

LES MOTS, nous les aimons pour eux-mêmes, leur sonorité, leur beauté, leur velouté, leur fraîcheur, leur hardiesse, leur insolence, leur curiosité, leur dureté, leur volupté, leur rigueur.
Différemment des notes et des couleurs qui touchent d'abord notre sensibilité, ils ont vocation à transmettre, informer, émouvoir, expliquer, séduire, irriter, formuler les idées, forger les concepts, instaurer le dialogue.
Ainsi nous conduisent-ils vers l'autre, l'absent, l'étranger, l'inconnu, l'exilé.

Parce qu'ils disent qui il est, comment est le monde, pourquoi est la vie, qu'ils gomment les distances, comblent les vides, dévoilent les énigmes, suggèrent le mystère, ils sont nos courroies de transmission, nos outils journaliers.

 

La vie doit être vécue en regardant vers l'avenir, mais elle ne peut être comprise qu'en se tournant vers le passé.

 Soëren Kierkegaard

 

Je réponds ordinairement à ceux qui me demandent raison de mes voyages : que je sais bien ce que je fuis, et non pas ce que je cherche.

   Montaigne

 

Veux-tu vivre heureux ? Voyage avec deux sacs, l'un pour donner, l'autre pours recevoir.
   Goethe

 

 MES DERNIERS OUVRAGES PUBLIES ( cliquer sur l'icône pour accéder à leur présentation )


1184097919 profil de la nuit  2851620614

les signes pourpres  3190-NEL i 978-3-8417-7335-7-full

 

SI VOUS PREFEREZ LES IMAGES et le 7e Art, RENDEZ-VOUS SUR MON BLOG : 

 

Bannière pour Armelle 1 

 

ET SI VOUS AIMEZ LES ANIMAUX, RENDEZ-VOUS SUR " MEMOIRE D'EAU" :

 

P1080160.JPG

Recherche