Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 janvier 2019 1 14 /01 /janvier /2019 08:27
La passion selon Saint-Mars de Gérard Adam

 

On ne sait toujours pas si Malraux a réellement prononcé cette célèbre prévision : « Le XXIe siècle sera religieux ou ne sera pas » mais, à la lecture de ce livre, on a bien l’impression que les héros, mis en scène dans ce roman par Gérard Adam, croient en cette prédiction et semblent penser que la spiritualité peut fournir des solutions aux crises qui agitent XXIe siècle.

 

Dans la campagne wallonne, depuis la fermeture de sa carrière, Saint-Mars décline doucement mais sûrement car l’autoroute, qui passe à proximité, détourne les voyageurs et aspire les jeunes qui partent à Bruxelles pour trouver un job ou poursuivre leurs études. Le bistrot devient le dernier lieu de rencontre où les habitants peuvent palabrer en toute liberté. Le curé et l’instituteur débattent depuis des années de la religion et de la philosophie même si le curé perd ses paroissiens et l’instituteur ses militants communistes qui n’ont plus de fonction depuis qu’ils ont obtenu de haute lutte quelques indemnités au moment de la fermeture de la carrière. Les joueurs de cartes, les voisins consommateurs fidèles et, le vendredi soir, la bande de jeunes qui rentre au pays après leur semaine bruxelloise, constituent l’essentiel de la clientèle. La cohabitation n’est pas toujours facile, les jeunes sont trop bruyants pour les anciens qui apprécient le calme nécessaire à leur jeu de cartes. Et un soir d’agitation particulière, les vieux lancent un défi aux jeunes : créer et présenter un spectacle au moment de la passion comme eux le faisaient quand ils avaient leur âge.

 

Les jeunes relèvent le défi et distribuent immédiatement les rôles, seul celui du Christ ne trouve pas preneur. Mais le hasard, Dieu ou L’Esprit Saint font toujours bien les choses, un jeune inconnu, déguenillé, débarque un jour au bistrot, il ne parle à personne mais il n’échappe pas à la belle serveuse qui a remarqué tout le charme que cet inconnu dissimule mal sous ses guenilles. Les organisateurs parviennent à le convaincre d’endosser ce rôle, ce qu’il finit par accepter. Ancien étudiant en philosophie, il parle avec les autres acteurs, surtout les femmes, discourt sur la philosophie et tous l’écoutent avec une attention qui confine à une véritable vénération jusqu'à lui attribuer de véritables miracles. La bourgade connait alors un afflux de curieux et de mystiques de tout poil qui veulent voir le nouveau messie.

 

Avec cette histoire Gérard Adam replonge au cœur de l’origine des religions pour expliquer ce qui sépare le dogme de la réalité historique avérée, ce qui sépare également le curé et ses ouailles de l’instituteur et des militants qui l’entourent. En racontant la création de cette passion, il fait revivre la Passion du Christ à tous les lecteurs, les plongeant au cœur de ce qu’ils ont presque tous oublié : la charité, la tolérance, l’amour de son prochain et surtout la spiritualité qui peut prendre des formes bien différentes selon les individus. Et peut-être que tous les acteurs et les lecteurs comprendront que personne ne détient la vérité mais que chacun peut tolérer son prochain et vivre en bonne harmonie avec lui.

 

Je ne pense pas que Gérard Adam ait voulu écrire un livre sur la religion mais je suppose qu’il a voulu nous alerter sur nos dérives individualistes, notre intolérance, notre repli sur nos croyances et nos valeurs, sur notre rejet de l’autre et de sa différence … Ce livre est aussi un bel exercice littéraire qui confond deux passions, celle du Christ et celle de Saint-Mars en recréant une véritable aventure christique autour d’un étranger charismatique qui pourrait être un nouveau Christ entouré de nouveaux apôtres. Mais une religion qui n’enfermerait pas ses fidèles dans un dogme mais, au contraire, leur ouvrirait l’esprit pour appréhender un monde vaste et varié, peuplé de personnes différentes avec leurs qualités et leurs défauts différents.

 

Denis BILLAMBOZ

 

Pour consulter la liste de mes précédents articles, cliquer  ICI


RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL
 

La passion selon Saint-Mars de Gérard Adam
Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Ma curiosité est éveillée. Quel est l'éditeur?
Répondre
E
On a vraiment envie de lire ce livre, c'est très intrigant...
Répondre
D
Ce livre est édité par M.E.O (Mode Est Ouest, une maison belge fondée à l'origine pour rapprocher les cultures francophones et balkaniques et, aujourd'hui, pilotée par Gérard Adam lui-même). Il y a plusieurs années, l'auteur avait prévu d'écrire une passion à la demande d'une paroisse, il a repris ce projet pour en faire un roman en y incluant une histoire d'amour digne de la Passion, selon moi du moins.
A
En effet Edmée, je pense la même chose.

Présentation

  • : Le blog interligne d' Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE
  • : Grâce au pouvoir des mots, une invitation à voyager sur les lignes et interlignes.
  • Contact

TEXTE LIBRE

 4016234704 (Small)

Un blog qui privilégie l'évasion par les mots, d'abord, par l'imaginaire...toujours.

LES MOTS, nous les aimons pour eux-mêmes, leur sonorité, leur beauté, leur velouté, leur fraîcheur, leur hardiesse, leur insolence, leur curiosité, leur dureté, leur volupté, leur rigueur.
Différemment des notes et des couleurs qui touchent d'abord notre sensibilité, ils ont vocation à transmettre, informer, émouvoir, expliquer, séduire, irriter, formuler les idées, forger les concepts, instaurer le dialogue.
Ainsi nous conduisent-ils vers l'autre, l'absent, l'étranger, l'inconnu, l'exilé.

Parce qu'ils disent qui il est, comment est le monde, pourquoi est la vie, qu'ils gomment les distances, comblent les vides, dévoilent les énigmes, suggèrent le mystère, ils sont nos courroies de transmission, nos outils journaliers.

 

La vie doit être vécue en regardant vers l'avenir, mais elle ne peut être comprise qu'en se tournant vers le passé.

 Soëren Kierkegaard

 

Je réponds ordinairement à ceux qui me demandent raison de mes voyages : que je sais bien ce que je fuis, et non pas ce que je cherche.

   Montaigne

 

Veux-tu vivre heureux ? Voyage avec deux sacs, l'un pour donner, l'autre pours recevoir.
   Goethe

 

 MES DERNIERS OUVRAGES PUBLIES ( cliquer sur l'icône pour accéder à leur présentation )

 

1184097919 profil de la nuit  2851620614

les signes pourpres  3190-NEL i 978-3-8417-7335-7-full

 

SI VOUS PREFEREZ LES IMAGES et le 7e Art, RENDEZ-VOUS SUR MON BLOG : 

 

Bannière pour Armelle 1 

 

 

Recherche