Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mars 2019 6 30 /03 /mars /2019 08:56
L'indistincte patrie

Une image semblable à toi
a sombré sous mes paupières.
Dis-moi qu’il existe quelque part
une table mise, un pain
sur lequel fut tracé une croix,
une cruche d’eau-de-vie.
N’incline pas la tête, mon ami,
que ta haute parole rende l’heure plus claire,
nos peuples plus honorables.

 

Est-ce le sommeil qui nous gagne ?
Voilà que le fleuve Espérance s’est tari.
Nos âmes sont sèches et l’eau
de l’esprit vient à manquer.
Demain, cette terre glanée se couvrira d’ivraies.
Un chant d’adieu s’élèvera dans nos cœurs usés.

 

Quelle douleur me saisit aux cheveux,
m'attire et m'épouvante ?
Qu'elle ne soit plus ce poids
sous l'arcade des paupières,
qu'elle s'enlise dans la terre,
me laissant sans blessure, à jamais découverte.


Le temps se dévore lui-même.
On assiste au partage de l’obscur.
La parole jette son ombre lente sur la vie.
Laissons-nous couvrir de son linceul.

 

Le doute ? On dit que Dieu y est présent plus qu'ailleurs.
La lumière s'incarne et vit en ses propres ténèbres.
Est-ce le même visage que le mal empruntait
lorsque nous partagions ses couleurs ?
N'effaçons rien, menons les ténèbres au plus profond des ténèbres,
menons-nous au plus profond de nous-mêmes.

 

La tristesse a le regard blessé de la nuit.
Les bourrasques lui tordent les bras. 
Me laisseras-tu deviner ce qu'il y a de plus  obscur en toi ?
Vie et mort boivent à la même eau.
A peine nous penchons-nous vers la terre nocturne
qu'une voix nous interpelle,
que l'aride lumière nous recompose.


Quand il sera trop tard,
nous chanterons les lieder
qui apaisaient notre effroi.
Nous nous blottirons au fond des chapelles
pour ne rien entendre de ce qui s’en va.

 

Mon ami, prends mon bras.
L’indistincte patrie est loin.
Nos yeux ont bu la lumière du dedans
et celle du dehors est pour un monde
qui ne cesse plus de se défaire.

 

Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE   (Petit poème crépusculaire – Extraits de Profil de la Nuit)

 

Pour consulter la liste des articles de la rubrique LITTERATURE et de la rubrique  ARTICLES ME CONCERNANT, cliquer  ICI  et  LA

 

RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL

 

L'indistincte patrie
Partager cet article
Repost0

commentaires

Girouard 05/08/2021 11:15

VOTRE POEME EST D UNE PROFONDEUR EXTREME..VOUS SEMBLEZ ATTEINDRE LE TEMPS RETROUVÉ DE PROUST L INSTANT D ETERNITE AU DELÀ DE TOUT OU LUMIERE ET TENEBRES SE REJOIGNENT AVANT LE SEUIL VERS LA VRAIE LUMIÈRE DIVINE..ON PENSE UN PEU A DANTE..

Girouard Yannick 05/08/2021 10:47

Chere Armelle, J'ai lu votre poème "crepusculaire", j'aurais aimé l'ecrire moi-même si...j'etais moins habité par le silence ou moins distrait par ce roman impossibe que j'ai commencé il y a 26 ans...La simplicité de votre ton touche à la grandeur, une sorte de majesté qui peut-etre est celle du Seigneur qui se cache. Ce monde qui se defait ouvre une fracture pour la lumière. J'aimerais bien connaître vos
derniers poèmes, si vous pouviez me les envoyer en PJ ?

armelle 05/08/2021 13:59

Merci Yannick Girouard de vos deux commentaires qui me touchent d'autant plus que vous êtes poète vous-même et avez une inspiration proche de la mienne. De tels témoignages sont une véritable communion d'esprit qui donnent sens à nos démarche poétiques et spirituelles.

Loic 03/08/2021 20:19

Vous avez une plume incroyablement evocatrice et emouvante.

armelle 04/08/2021 10:29

Merci Loïc. La poésie est si peu à la mode aujourd'hui que les poètes vivent dans un désert.

Arragon-Guery 28/06/2019 18:56

Un rêve d'ailleurs, loin de la folie du monde
Merci, très beau vers

Pascal 12/04/2019 13:52

Plein de nostalgie et de douceur, de tendresse et de mélancolie. Un beau poème que je vais transmettre à Agnès.

armelle 13/04/2019 10:26

Toujours le mot si amical, cher Pascal et votre fidélité qui contribue, ô combien ! à me faire avancer.

Présentation

  • : Le blog interligne d' Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE
  • : Grâce au pouvoir des mots, une invitation à voyager sur les lignes et interlignes.
  • Contact

TEXTE LIBRE

 4016234704 (Small)

Un blog qui privilégie l'évasion par les mots, d'abord, par l'imaginaire...toujours.

LES MOTS, nous les aimons pour eux-mêmes, leur sonorité, leur beauté, leur velouté, leur fraîcheur, leur hardiesse, leur insolence, leur curiosité, leur dureté, leur volupté, leur rigueur.
Différemment des notes et des couleurs qui touchent d'abord notre sensibilité, ils ont vocation à transmettre, informer, émouvoir, expliquer, séduire, irriter, formuler les idées, forger les concepts, instaurer le dialogue.
Ainsi nous conduisent-ils vers l'autre, l'absent, l'étranger, l'inconnu, l'exilé.

Parce qu'ils disent qui il est, comment est le monde, pourquoi est la vie, qu'ils gomment les distances, comblent les vides, dévoilent les énigmes, suggèrent le mystère, ils sont nos courroies de transmission, nos outils journaliers.

 

La vie doit être vécue en regardant vers l'avenir, mais elle ne peut être comprise qu'en se tournant vers le passé.

 Soëren Kierkegaard

 

Je réponds ordinairement à ceux qui me demandent raison de mes voyages : que je sais bien ce que je fuis, et non pas ce que je cherche.

   Montaigne

 

Veux-tu vivre heureux ? Voyage avec deux sacs, l'un pour donner, l'autre pours recevoir.
   Goethe

 

 MES DERNIERS OUVRAGES PUBLIES ( cliquer sur l'icône pour accéder à leur présentation )

 

1184097919 profil de la nuit  2851620614

les signes pourpres  3190-NEL i 978-3-8417-7335-7-full

 

SI VOUS PREFEREZ LES IMAGES et le 7e Art, RENDEZ-VOUS SUR MON BLOG : 

 

Bannière pour Armelle 1 

 

 

Recherche