Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 avril 2019 1 29 /04 /avril /2019 07:40
Célébration du chat d'Anne Davis

Le chat est le plus fidèle compagnon de l’écrivain, surtout des poètes qui l’ont très souvent célébré dans leurs vers. Anne Davis a choisi de publier un certain nombre des poèmes que des écrivains célèbres ont écrits en l’honneur de leur « meilleur ami » ronronnant les jours d’inspiration comme les jours de doute quand la rime se défile.


 

 

Célébration du chat

Anne Davis

 

 

Dans son avant-propos à ce florilège de poèmes célébrant les chats, Anne Davis prétend que ce fidèle félin est le meilleur ami du poète car c’est « une sorte d’artisan en chambre ». « Avec l’écrivain ou le poète, le chat est tranquille. Il peut dormir sur ses deux oreilles pendant que son maître écrit ». Il est aussi bien son plus fidèle complice dans l’euphorie de la création que son amical compagnon de misère devant la feuille blanche qui refuse obstinément de se noircir. Nombreux sont les écrivains qui ont eu cet animal pour leur tenir compagnie dans l’exercice solitaire de leur art. Anne Davis a ainsi regroupé quarante-huit poèmes écrits par presque autant d’auteurs différents pour célébrer le chat dans tous ses états à travers cette anthologie qu’elle a mis en forme.

 

Elle a puisé aux meilleures sources empruntant des vers à du Bellay et la Fontaine aussi bien qu’à Apollinaire dont nous venons de célébrer le centième anniversaire de la mort, Baudelaire, Rostand, Boris Vian ou d’autres poètes tout aussi talentueux. Elle ne s’est pas limitée à la littérature française, elle a trouvé de très jolis vers célébrant les chats dans des poèmes de Yeats, Wordsworth, Rilke, Garcia Lorca, Borges… pour ne citer que les plus connus.

 

En ce qui me concerne, j’ai surtout rencontré des chats dans mes lectures nippones, et l’auteure et l’éditeur ont eu la bonne idée de choisir, en connaissance de cause, une estampe japonaise pour illustrer la couverture de ce recueil. Je me souviens que Yasuchi Nosaka,  l’auteur de la si émouvante nouvelle, « La tombe des lucioles », a écrit « Nosaka aime les chats », tandis que Takashi Hiraide a rédigé « Le chat qui venait du ciel » et Minami Shinbô « Mes chats écrivent des haïkus ». Mais ce sont-là deux textes en prose  et un recueil de haïkus, alors qu’ Anne Davis a choisi de proposer une anthologie en vers. Les chats sont tellement nombreux à se faufiler entre les lignes entassées sur les rayons des bibliothèques que je retiendrai surtout ceux qui ont inspiré les poètes choisis par Anne Davis. Comme ce mignon chaton niché au creux de la première strophe du poème « Nous les chats » de Marc Alyn :

 

« Si vous saviez ce qu’il y a

Dans l’œil sans fond d’un petit chat,

Qu’il soit jaune, vert ou lilas

Vrai, vous n’en reviendrez pas ! »

 

Et celui qu’Apollinaire voudrait voir chez lui au côté de sa femme et de ses amis pour faire belle compagnie en toute saison :

 

« Je souhaite dans ma maison :

Une femme ayant sa raison,

Un chat passant parmi les livres,

Des amis en toute saison

Sans lesquels je ne peux pas vivre ».

Et tous ceux que l’illustrateur a joliment dispersés au fil des pages de ce recueil.


Denis BILLAMBOZ


Pour consulter la liste de mes précédents articles, cliquer  ICI


RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL
 

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
Voilà un livre sympa. Bien que nous n'ayons jamais eu de chat, je crois qu'il plairait à la famille qui aime la poésie ... même celle des chats. Merci Denis de tes bons tuyaux.
Répondre
A
Oui, ces chats, Pascal, semblent avoir une belle plume.
E
C'est une bonne idée qui rend au chat sa vraie place. Après tout lui non plus n'est pas qu'un joli minois, pardi! Beaucoup de poèmes le célèbrent sans en faire notre petit jouet de charme...
Répondre
D
Miaou ! je voudrais être le chat d'une auteure !

Présentation

  • : Le blog interligne d' Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE
  • : Grâce au pouvoir des mots, une invitation à voyager sur les lignes et interlignes.
  • Contact

TEXTE LIBRE

 4016234704 (Small)

Un blog qui privilégie l'évasion par les mots, d'abord, par l'imaginaire...toujours.

LES MOTS, nous les aimons pour eux-mêmes, leur sonorité, leur beauté, leur velouté, leur fraîcheur, leur hardiesse, leur insolence, leur curiosité, leur dureté, leur volupté, leur rigueur.
Différemment des notes et des couleurs qui touchent d'abord notre sensibilité, ils ont vocation à transmettre, informer, émouvoir, expliquer, séduire, irriter, formuler les idées, forger les concepts, instaurer le dialogue.
Ainsi nous conduisent-ils vers l'autre, l'absent, l'étranger, l'inconnu, l'exilé.

Parce qu'ils disent qui il est, comment est le monde, pourquoi est la vie, qu'ils gomment les distances, comblent les vides, dévoilent les énigmes, suggèrent le mystère, ils sont nos courroies de transmission, nos outils journaliers.

 

La vie doit être vécue en regardant vers l'avenir, mais elle ne peut être comprise qu'en se tournant vers le passé.

 Soëren Kierkegaard

 

Je réponds ordinairement à ceux qui me demandent raison de mes voyages : que je sais bien ce que je fuis, et non pas ce que je cherche.

   Montaigne

 

Veux-tu vivre heureux ? Voyage avec deux sacs, l'un pour donner, l'autre pours recevoir.
   Goethe

 

 MES DERNIERS OUVRAGES PUBLIES ( cliquer sur l'icône pour accéder à leur présentation )

 

1184097919 profil de la nuit  2851620614

les signes pourpres  3190-NEL i 978-3-8417-7335-7-full

 

SI VOUS PREFEREZ LES IMAGES et le 7e Art, RENDEZ-VOUS SUR MON BLOG : 

 

Bannière pour Armelle 1 

 

 

Recherche