Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 novembre 2019 2 19 /11 /novembre /2019 10:10
Petit prélude crépusculaire

Le doute ?
On dit que Dieu y est présent plus qu’ailleurs.
La lumière s’incarne et vit en ses propres ténèbres.
Est-ce le même visage que le mal empruntait
lorsque nous partagions ses couleurs ?
N’effaçons rien, menons les ténèbres
au plus profond des ténèbres,
menons-nous au plus profond de nous-mêmes.

 

L’orgueil a posé son cri sur nos bouches,
l’attente nous a dépossédés de nos ardeurs,
un infernal silence règne sur nos vies,
nos mémoires sont tellement mortes
que le vieux temps a fondu dans nos gorges.

 

Nous avions eu des empires
mais de royaume, point.
Dans nos yeux, des lueurs s’usaient
et nos paroles ne gouvernaient
même plus nos nuits.


Quelle douleur me saisit aux cheveux,
m’attire et m’épouvante ?
Qu’elle ne soit plus ce poids
sous l’arcade des paupières,
qu’elle s’enlise dans la terre,
me laissant sans blessure,
à jamais découverte.


Le temps se dévore lui-même.
On assiste au partage de l’obscur.
La parole jette son ombre lente sur la vie.
Laissons-nous couvrir de son linceul.

 

Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE   ( extraits de « Profil de la Nuit » - Prélude crépusculaire)


Pour consulter la liste des articles de la rubrique ARTICLE ME CONCERNANT, cliquer  ICI


RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Ampad Embiem 01/03/2020 01:08

Terriblement dure, cette introspection ce regard arriere qui dévisage les manqués comm ceux qui nous jugent apres qu'ils ont passé, que nous avons, passés à côté, gardé d'eux l'énoncé d'un début...
C'est la faiblesse de nos songes, que de se renverser contre notre nos avancées, dès que se présentent les zones d'un doute seulement à peine latent. Comm impatient.

Loic 23/11/2019 17:58

Une douleur joliment maitrisee.

Irene 19/11/2019 17:30

Tres beau poeme.

Pascal 19/11/2019 12:19

Aussi triste que certains événements actuels. Et pourtant si vrai.

Présentation

  • : Le blog interligne d' Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE
  • : Grâce au pouvoir des mots, une invitation à voyager sur les lignes et interlignes.
  • Contact

TEXTE LIBRE

 4016234704 (Small)

Un blog qui privilégie l'évasion par les mots, d'abord, par l'imaginaire...toujours.

LES MOTS, nous les aimons pour eux-mêmes, leur sonorité, leur beauté, leur velouté, leur fraîcheur, leur hardiesse, leur insolence, leur curiosité, leur dureté, leur volupté, leur rigueur.
Différemment des notes et des couleurs qui touchent d'abord notre sensibilité, ils ont vocation à transmettre, informer, émouvoir, expliquer, séduire, irriter, formuler les idées, forger les concepts, instaurer le dialogue.
Ainsi nous conduisent-ils vers l'autre, l'absent, l'étranger, l'inconnu, l'exilé.

Parce qu'ils disent qui il est, comment est le monde, pourquoi est la vie, qu'ils gomment les distances, comblent les vides, dévoilent les énigmes, suggèrent le mystère, ils sont nos courroies de transmission, nos outils journaliers.

 

La vie doit être vécue en regardant vers l'avenir, mais elle ne peut être comprise qu'en se tournant vers le passé.

 Soëren Kierkegaard

 

Je réponds ordinairement à ceux qui me demandent raison de mes voyages : que je sais bien ce que je fuis, et non pas ce que je cherche.

   Montaigne

 

Veux-tu vivre heureux ? Voyage avec deux sacs, l'un pour donner, l'autre pours recevoir.
   Goethe

 

 MES DERNIERS OUVRAGES PUBLIES ( cliquer sur l'icône pour accéder à leur présentation )

 

1184097919 profil de la nuit  2851620614

les signes pourpres  3190-NEL i 978-3-8417-7335-7-full

 

SI VOUS PREFEREZ LES IMAGES et le 7e Art, RENDEZ-VOUS SUR MON BLOG : 

 

Bannière pour Armelle 1 

 

 

Recherche