Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 février 2020 5 28 /02 /février /2020 08:42
Un hiver sur la colline

L’hiver tire à sa fin. Mais avons-nous eu un hiver cette année ? En Normandie, nous évoquerons davantage un  long automne grisailleux  avec de forts coups de vent et beaucoup d’eau plutôt qu’un véritable hiver où l’on se sent si bien au coin du feu. Dans notre jardin, nos oiseaux et nos écureuils ont traversé les mauvaises humeurs de la météo sans trop de dommages. Notre petit monde à plumes et à poils se porte plutôt  bien. Nous avons d’ailleurs eu les visites d’un ravissant renard, d’un chevreuil et d’un faisan au plumage étincelant qui a apprécié la distribution de graines et  réitéré à plusieurs reprises ses passages sur notre colline. Si  tout ne va pas pour le mieux en raison de la météo, la floraison des primevères et des violettes nous met un peu de baume au cœur. D’ailleurs, les prunus pointent leurs bourgeons et il y a déjà des jonquilles et des narcisses en boutons. Les grives musiciennes ne s’y sont pas trompées et annoncent le printemps dans un registre mélodique si varié qu'il enchante notre oreille, sans oublier les partitions de notre rouge-gorge qui se met en voix dès le lever du jour pour mettre le jardin en fête malgré la brume et le vent.

 

Il faut reconnaître que ce petit monde a été bien soigné. Nos mésanges n’ont pas manqué d’apprécier les boules qu’Yves suspend dans les branches, tandis que les graines, semées chaque matin, rassemblent sur les pelouses pies, ramiers, moineaux, tourterelles, piverts,  grives, merles, pinsons et, évidemment, Rubis et sa petite famille. Quant à Rocco, notre écureuil, il n’a pas manqué de remarquer les noisettes qu’Yves, chaque quinzaine, cache dans les troncs d’arbres afin d’assurer à notre  ami et à sa famille la nourriture indispensable pour traverser l’hiver sans souci. Son œil averti a tout de suite saisi la formidable opportunité qui s’offrait à lui et le petit animal exerce sans faille sa vigilance car, dès le lendemain des dépôts, les victuailles disparaissent. Voilà un hiver qui tire à sa fin sans  trop de dégâts,  si ce n’est celui des plantes endommagées par des pluies excessives et une douceur de température qui perturbe leur habituelle évolution. Les camélias sont certes en boutons mais restent perplexes et ne savent visiblement plus à quel saint se vouer. Faut-il ralentir leur évolution, mettre un frein à ce processus inhabituel ou, mieux, renoncer à cette marche forcée ! Les semaines à venir le diront mais, d’ores et déjà, on sent bien que notre jardin, comme le reste de la planète, est en train de subir des métamorphoses inaccoutumées.

 

ARMELLE


Pour consulter la liste des articles  ARTICLES ME CONCERNANT, cliquer  ICI


Et afin de prendre connaissance des deux articles précédents consacrés au jardin, cliquer sur leurs titres :
 

Un automne sur la colline


Un printemps sur la colline
 


RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL

 

Rubis

Rubis

Mésange charbonnière

Mésange charbonnière

Rocco

Rocco

Rocco et les noisettes d'Yves

Rocco et les noisettes d'Yves

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog interligne d' Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE
  • : Grâce au pouvoir des mots, une invitation à voyager sur les lignes et interlignes.
  • Contact

TEXTE LIBRE

 4016234704 (Small)

Un blog qui privilégie l'évasion par les mots, d'abord, par l'imaginaire...toujours.

LES MOTS, nous les aimons pour eux-mêmes, leur sonorité, leur beauté, leur velouté, leur fraîcheur, leur hardiesse, leur insolence, leur curiosité, leur dureté, leur volupté, leur rigueur.
Différemment des notes et des couleurs qui touchent d'abord notre sensibilité, ils ont vocation à transmettre, informer, émouvoir, expliquer, séduire, irriter, formuler les idées, forger les concepts, instaurer le dialogue.
Ainsi nous conduisent-ils vers l'autre, l'absent, l'étranger, l'inconnu, l'exilé.

Parce qu'ils disent qui il est, comment est le monde, pourquoi est la vie, qu'ils gomment les distances, comblent les vides, dévoilent les énigmes, suggèrent le mystère, ils sont nos courroies de transmission, nos outils journaliers.

 

La vie doit être vécue en regardant vers l'avenir, mais elle ne peut être comprise qu'en se tournant vers le passé.

 Soëren Kierkegaard

 

Je réponds ordinairement à ceux qui me demandent raison de mes voyages : que je sais bien ce que je fuis, et non pas ce que je cherche.

   Montaigne

 

Veux-tu vivre heureux ? Voyage avec deux sacs, l'un pour donner, l'autre pours recevoir.
   Goethe

 

 MES DERNIERS OUVRAGES PUBLIES ( cliquer sur l'icône pour accéder à leur présentation )

 

1184097919 profil de la nuit  2851620614

les signes pourpres  3190-NEL i 978-3-8417-7335-7-full

 

SI VOUS PREFEREZ LES IMAGES et le 7e Art, RENDEZ-VOUS SUR MON BLOG : 

 

Bannière pour Armelle 1 

 

 

Recherche