Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 novembre 2020 1 02 /11 /novembre /2020 09:02
Monsieur Minus de Laurent Graff

La fortune ne fait pas forcément la joie de chacun, l’héritier de l’une des plus grandes de France, mis en scène par Laurent Graff, ne le pense nullement, il préfère marcher dans la campagne, se repaitre de la nature et de ses bienfaits à l’abri des contraintes et obligations que doivent supporter les riches.

 

 

Monsieur Minus

Laurent Graff (1968 - ….)

 

 

Certains croient qu’il est facile, agréable et confortable d’être riche, ils feraient bien de lire le roman de Laurent Graff qui raconte l’histoire de l’héritier d'une des  plus grosses fortunes de France qui ne sait pas comment échapper à cette calamité. Il refuse les honneurs, corvées, responsabilités et autres contraintes que lui imposent son statut d’héritier et les fonctions qu’il devra assumer à la suite de son père. Il a entendu le vacarme assourdissant généré par les manifestations, il a écouté ceux qui protestent contre les maux qui gangrènent notre société, il ne veut pas de cette vie et il ne veut pas être responsable de la faillite de notre système. Il a trouvé une nouvelle occupation, une passion, il marche, parcourant les sentiers de grande randonnée à travers la France. Il vient de boucler le tour de l’Ile de France et se prépare à parcourir le celui de la Bretagne. « … Il sentait sous ses pieds les reliefs du sol, les cailloux, les mottes, les brindilles, les coques, qui agissaient sur la plante de ses pieds comme des aiguilles d’acupuncture, qui semblaient activer des réseaux de sensations parcourant son corps… ».

 

L’héritier a mis au point une organisation très efficace, il a embauché un assistant qui le dépose chaque matin au point de départ de l’étape qu’il a choisie de parcourir avant que celui-ci rejoigne la ville la plus proche où il a réservé un hébergement et où il achète les provisions pour la balade du lendemain avant de récupérer son employeur au terme de l’étape. Progressivement, ce duo forme une paire d’amis de plus en plus intime se livrant peu à peu leurs petits secrets. Une routine agréable s’instaure, le promeneur trouve la paix et le calme dont il rêvait depuis longtemps et son employé apprécie ce travail, certes contraignant, mais peu exigeant, lui laissant même le temps de jouer au loto pendant que son patron marche. Tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes si des extrémistes ne décidaient pas de mitrailler à mort les membres du conseil d’administration présidé par son père, le rendant inopinément responsable de la plus grande entreprise de France et de tout un pan de l’économie française.

 

Les autorités sont bientôt  à ses trousses afin d'assurer la continuité des entreprises familiales et sauvegarder l’économie française mais il refuse obstinément cette mission, il monte un stratagème très élaboré pour s’évaporer dans la nature, mettant ainsi  en grande difficulté le système responsable de tout ce qui détruit notre société : malbouffe, surconsommation, réchauffement planétaire, creusement du fossé entre les plus riches et les plus pauvres, etc… système qui gangrène le monde et le conduit à sa perte.

 

Avec ce texte lisse, policé, bien net, bien propre, enrichi de mots recherchés et choisis avec soin, Laurent Graff évoque les problèmes sociétaux qui agitent le monde actuel, parfois même jusqu’à leurs extrémités destructrices. Ce qui l’amène à poser la question ultime : la rénovation de notre société passe-t-elle par la destruction radicale du système en vigueur ? Mais quel que soit le choix, il n’y a qu’un chemin parcouru, les autres auraient pu être explorés aussi, ils ne l’ont pas été : choix raisonné, choix affectif, hasard, il restera toujours une part d’aléas, aussi infime soit-elle, dans la conduite du monde comme dans le parcours d’un itinéraire pédestre. Ainsi va la vie, ainsi va le promeneur, ainsi court la plume de l’auteur…


Denis BILLAMBOZ


Pour consulter la liste de mes précédents articles, cliquer   ICI


RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL

 

Laurent Graff (photo akg-images)

Laurent Graff (photo akg-images)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog interligne d' Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE
  • : Grâce au pouvoir des mots, une invitation à voyager sur les lignes et interlignes.
  • Contact

TEXTE LIBRE

 4016234704 (Small)

Un blog qui privilégie l'évasion par les mots, d'abord, par l'imaginaire...toujours.

LES MOTS, nous les aimons pour eux-mêmes, leur sonorité, leur beauté, leur velouté, leur fraîcheur, leur hardiesse, leur insolence, leur curiosité, leur dureté, leur volupté, leur rigueur.
Différemment des notes et des couleurs qui touchent d'abord notre sensibilité, ils ont vocation à transmettre, informer, émouvoir, expliquer, séduire, irriter, formuler les idées, forger les concepts, instaurer le dialogue.
Ainsi nous conduisent-ils vers l'autre, l'absent, l'étranger, l'inconnu, l'exilé.

Parce qu'ils disent qui il est, comment est le monde, pourquoi est la vie, qu'ils gomment les distances, comblent les vides, dévoilent les énigmes, suggèrent le mystère, ils sont nos courroies de transmission, nos outils journaliers.

 

La vie doit être vécue en regardant vers l'avenir, mais elle ne peut être comprise qu'en se tournant vers le passé.

 Soëren Kierkegaard

 

Je réponds ordinairement à ceux qui me demandent raison de mes voyages : que je sais bien ce que je fuis, et non pas ce que je cherche.

   Montaigne

 

Veux-tu vivre heureux ? Voyage avec deux sacs, l'un pour donner, l'autre pours recevoir.
   Goethe

 

 MES DERNIERS OUVRAGES PUBLIES ( cliquer sur l'icône pour accéder à leur présentation )

 

1184097919 profil de la nuit  2851620614

les signes pourpres  3190-NEL i 978-3-8417-7335-7-full

 

SI VOUS PREFEREZ LES IMAGES et le 7e Art, RENDEZ-VOUS SUR MON BLOG : 

 

Bannière pour Armelle 1 

 

 

Recherche