Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  • L'âme désarmée de Allan Bloom (27/02/2021)
    Rééditée aux Belles Lettres, « L’âme désarmée », œuvre majeure de l’intellectuel américain Allan Bloom, mort en 1992, est une réflexion d’une brûlante actualité sur le déclin progressif, et semble-t-il inexorable, de la culture occidentale. Professeur...
  • La boussole des rêves de Jean-Jacques Marimbert (22/02/2021)
    La première chose que j’ai vue en prenant ce recueil, après la qualité de l’édition, c’est la sérénité qui se dégage aussi bien des personnages des douze dessins, en noir et blanc, à la mine de plomb, qui l’illustrent que celle qui se dégage des textes....
  • Briser en nous la mer gelée d'Erik Orsenna (18/02/2021)
    Erik Orsenna a bâti son roman comme une carte du Tendre et, en amoureux transi, comme un parcours du combattant qui le mènera jusqu’au Grand Nord, au pays des aurores boréales. Je comprends que certains lecteurs aient trouvé qu’il y avait d’inutiles longueurs...
  • Entre la source et l'estuaire de Grégoire Domenach (15/02/2021)
    Ce roman est l’histoire d’une rencontre improbable entre un jeune garçon qui accompagne son père lors du convoyage d’un remorqueur sur les canaux entre un port hollandais, Leeuwarden, et Saint-Jean-de-Losne en Bourgogne, où celui-ci espère le revendre...
  • Le coeur révélé - Poème (14/02/2021)
    Sculpture Natacha Mondon et Eric Pierre Alors que l'aube déchire le voile de la nuit, attardé en ses ténèbres, voilà que l'absent m'apparaît enfin. A moi, qui me tiens à l'écart, il offre sa main fraternelle. Ai-je mérité son attention ou sait-il que...
  • Vermeer ou l'énigme intérieure (13/02/2021)
    Vermeer est le peintre qui m’a le plus impressionnée dans ma jeunesse, lorsque mes parents m’ont emmenée faire un voyage en Hollande. J’avais quinze ans. Ses couleurs douces, l’intimité de ses compositions m’avaient subjuguée. J’étais d’emblée sous le...
  • Oh, et puis zut ! de Iocasta Huppen (08/02/2021)
    Comme le souligne l’éditeur dans la quatrième de couverture, ces poèmes brefs ressemblent étrangement à des haïkus, ils en ont la forme mais pas le contenu. Les Japonais les nomment « senryu », ils ont pour sujet principal les faiblesses humaines avec...
  • La première Manche - Croisière vers les îles Anglo-Normandes (06/02/2021)
    Ce matin-là, il faisait gris et froid, les habituels changements de cap de la météo normande. Hier, le grand beau, aujourd'hui un ciel enjuponné de nuages. La mer en est le fidèle reflet. Tout aussi grise et opaque, tout aussi chargée et épaisse. Nous...
  • Les effacés d'Anne Staquet (01/02/2021)
    Quand, en avril dernier, Anne Staquet, professeur de philosophie à l’Université de Mons, entend l’appel aux bénévoles des autorités belges pour renforcer les effectifs des institutions chargés d’accueillir les personnes âgées ou en perte d’autonomie pour...

Présentation

  • : Le blog interligne d' Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE
  • : Grâce au pouvoir des mots, une invitation à voyager sur les lignes et interlignes.
  • Contact

TEXTE LIBRE

 4016234704 (Small)

Un blog qui privilégie l'évasion par les mots, d'abord, par l'imaginaire...toujours.

LES MOTS, nous les aimons pour eux-mêmes, leur sonorité, leur beauté, leur velouté, leur fraîcheur, leur hardiesse, leur insolence, leur curiosité, leur dureté, leur volupté, leur rigueur.
Différemment des notes et des couleurs qui touchent d'abord notre sensibilité, ils ont vocation à transmettre, informer, émouvoir, expliquer, séduire, irriter, formuler les idées, forger les concepts, instaurer le dialogue.
Ainsi nous conduisent-ils vers l'autre, l'absent, l'étranger, l'inconnu, l'exilé.

Parce qu'ils disent qui il est, comment est le monde, pourquoi est la vie, qu'ils gomment les distances, comblent les vides, dévoilent les énigmes, suggèrent le mystère, ils sont nos courroies de transmission, nos outils journaliers.

 

La vie doit être vécue en regardant vers l'avenir, mais elle ne peut être comprise qu'en se tournant vers le passé.

 Soëren Kierkegaard

 

Je réponds ordinairement à ceux qui me demandent raison de mes voyages : que je sais bien ce que je fuis, et non pas ce que je cherche.

   Montaigne

 

Veux-tu vivre heureux ? Voyage avec deux sacs, l'un pour donner, l'autre pours recevoir.
   Goethe

 

 MES DERNIERS OUVRAGES PUBLIES ( cliquer sur l'icône pour accéder à leur présentation )

 

1184097919 profil de la nuit  2851620614

les signes pourpres  3190-NEL i 978-3-8417-7335-7-full

 

SI VOUS PREFEREZ LES IMAGES et le 7e Art, RENDEZ-VOUS SUR MON BLOG : 

 

Bannière pour Armelle 1 

 

 

Recherche