Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 10:50

599341 10150915177322844 722751002 n (Small)

 

Nous voici, aujourd'hui 12 décembre, à quelques jours de Noël, aussi est-il plus que temps que je vous adresse ma lettre, en espérant que vous accepterez de réaliser certains de mes voeux, car, cher Père Noël, consciente que la conjoncture est difficile pour vous comme pour nous en ces semaines de crise et de récession, ce ne sont pas des présents auxquels j'aspire, mais des souhaits que je formule en vous priant de bien vouloir tenter de les exaucer.

 

Car, comme vous le savez probablement depuis votre lointaine étoile, la terre des hommes ne se porte pas bien. Avec les années, les choses ne se sont pas arrangées, hélas ! L'homme, qui n'est pas raisonnable, malgré les efforts de Descartes et de quelques autres, n'en finit pas de retomber dans les mêmes erreurs : les plus forts réduisent à l'impuissance les plus faibles, les plus riches se soucient comme d'une guigne des plus pauvres. Mais ce qui m'inquiète davantage est que la violence, elle, ne fait jamais récession. Elle se propage à la vitesse de l'éclair aux quatre points cardinaux, additionnant les morts et les blessés et semant la terreur. Alors, cher Père Noël, plutôt que de charger votre hotte en denrées périssables ( huîtres, foie gras, saumon, chocolats ) ne pourriez-vous pas la rendre moins pesante et distribuer dans les foyers, les administrations, les palais présidentiels, ministériels et autres, des denrées non périssables comme la bienveillance, le désintéressement, l'humilité, la modestie, le discernement, la tolérance, la compassion, la générosité, la courtoisie, le bon sens, qui auront ainsi le mérite d'alléger votre bagage et votre bourse. Ne pensez-vous pas qu'il y a urgence ?

 

Non, ne jetez pas au panier ma missive et tendez un peu votre oreille vers notre pauvre planète, d'où montent tant de plaintes, où sévissent tant d'injustices, où meurent et souffrent tant d'oubliés, où pleurent tant de malades, où s'affolent tant de coeurs et apportez-nous, je vous en supplie, en ces heures de l'Avent, non seulement la lumière mais la paix et l'amour.

 

Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE

 

Pour consulter les articles de la rubrique CULTURE, cliquer sur le lien ci-dessous :

 

Liste des articles de la rubrique CULTURE


Partager cet article

Repost 0
Published by Armelle BARGUILLET - dans CULTURE
commenter cet article

commentaires

Pascal 19/12/2012 13:17

Chère armelle,

Je ne changerai pas un mot à cette très belle lettre. Merci pour tous vos articles dont j'imprime certains pour en faire profiter femme et enfants. Car nous n'avons pas de télé, ni d'ordi à la
maison et nous nous en passons très bien. Agnès est très branchée sur la lecture et fait partager sa passion à nos 4 enfants. Notre aîné va probablement nous demander d'en avoir un d'ici peu mais
pour le moment c'est bien ainsi.
Alors joyeux Noël Armelle et bonnes fêtes pour vous et vos proches.

armelle 17/12/2012 10:25

Tu vois Gérard, il nous reste toujours l'espérance, cette étoile de plus en plus lointaine mais qui éclaire encore un peu le monde : celui de Noël qui n'est autre que la fête de la naissance ou de
la re-naissance...

Gérard ROCHER 16/12/2012 14:44

Bonjour Armelle,
En ces temps difficiles,je joins ma lettre à la tienne et à celle d'Alain car il semble que nous ayons les mêmes aspirations. Le Père Noël fait bien ce qu'il peut mais malheureusement, j'ai fini de
rêver. Et pourtant je ne demande pas la lune, je ne demande que ce qui pourrait rendre cette société meilleure, moins injuste, moins violente. Je demande que les hommes politiques de tous bords
commencent à se rapprocher enfin de leurs concitoyens sans penser essentiellement qu'à leur future élection, leur ego démesuré. Après cela, peut-être touveront-ils une solution pour combattre le
chômage, la misère et cette fameuse violence qui gangrène notre société. Un peu d'amour, juste un peu d'amour ne nuit pas! et une meilleure répartition des richesses pourrait relancer notre
économie afin que beaucoup de chaussures restées presque vides au pied du sapin puissent se remplir un peu plus. J'aimerais aussi que les gens recommencent à communiquer, à s'écouter, ce qui est
une autre source d'enrichissement.
Voici ma demande qui devient pressante et que je ne verrai peut-être jamais exaucée. Néanmoins, rien que de t'écrire ce commentaire de circonstance, cela m'a permis d'être utopique quelques
instants. Je vais tout de même boire une flûte de champagne le soir de Noël afin de le fêter dignement tout en me faisant beaucoup de soucis pour mes illusions et pour notre jeunesse. Mais sait-on
jamais...

Thérèse 13/12/2012 13:30

Jolie lettre Armelle. Vos voeux sont ceux du coeur.

armelle 13/12/2012 10:32

Je signe des deux mains Alain...

Présentation

  • : Le blog interligne d' Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE
  • Le blog interligne d' Armelle BARGUILLET  HAUTELOIRE
  • : Grâce au pouvoir des mots, une invitation à voyager sur les lignes et interlignes.
  • Contact

TEXTE LIBRE

 4016234704 (Small)

Un blog qui privilégie l'évasion par les mots, d'abord, par l'imaginaire...toujours.

LES MOTS, nous les aimons pour eux-mêmes, leur sonorité, leur beauté, leur velouté, leur fraîcheur, leur hardiesse, leur insolence, leur curiosité, leur dureté, leur volupté, leur rigueur.
Différemment des notes et des couleurs qui touchent d'abord notre sensibilité, ils ont vocation à transmettre, informer, émouvoir, expliquer, séduire, irriter, formuler les idées, forger les concepts, instaurer le dialogue.
Ainsi nous conduisent-ils vers l'autre, l'absent, l'étranger, l'inconnu, l'exilé.

Parce qu'ils disent qui il est, comment est le monde, pourquoi est la vie, qu'ils gomment les distances, comblent les vides, dévoilent les énigmes, suggèrent le mystère, ils sont nos courroies de transmission, nos outils journaliers.

 

La vie doit être vécue en regardant vers l'avenir, mais elle ne peut être comprise qu'en se tournant vers le passé.

 Soëren Kierkegaard

 

Je réponds ordinairement à ceux qui me demandent raison de mes voyages : que je sais bien ce que je fuis, et non pas ce que je cherche.

   Montaigne

 

Veux-tu vivre heureux ? Voyage avec deux sacs, l'un pour donner, l'autre pours recevoir.
   Goethe

 

 MES DERNIERS OUVRAGES PUBLIES ( cliquer sur l'icône pour accéder à leur présentation )


1184097919 profil de la nuit  2851620614

les signes pourpres  3190-NEL i 978-3-8417-7335-7-full

 

SI VOUS PREFEREZ LES IMAGES et le 7e Art, RENDEZ-VOUS SUR MON BLOG : 

 

Bannière pour Armelle 1 

 

ET SI VOUS AIMEZ LES ANIMAUX, RENDEZ-VOUS SUR " MEMOIRE D'EAU" :

 

P1080160.JPG

Recherche