Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2016 2 13 /09 /septembre /2016 08:31
Liste des articles de la rubrique LITTERATURE

    

 

24 heures de la vie d'une femme de Stefan Zweig

 

La Rinascente d'Edmée de Xhavée

 

Michel Déon ou l'invitation au voyage

 

"De l'âme" de François CHENG

 

Plus rien ne sera jamais pareil (poème)

 

Alain-Fournier à l'heure du Grand Meaulnes

 

Une jeunesse à l'ombre de la lumière

 

Le continent des oublés ( poème )

 

L'archipel d'une autre vie d'Andreï Makine

 

Qu'une étoile se lève ... (Poème)

 

Yves Bonnefoy ou recommencer une terre

 

"Marcel Proust, une vie à s'écrire" de Jérôme Picon

 

La grande santé de Frédéric Badré

 

Les larmes de la mer  ( poème )

 

Mario Vargas Llosa ou le porteur de flambeau

 

Villa Philadelphie de Edmée de Xhavée

 

La part de l'ange de Jean Clair

 

La primevère ( fable )

 

Enfance : les lueurs persistantes ( poème )

 

Saint Valentin - L'ombre improbable - poème

 

La société des abeilles - fable

 

Le peintre d'éventail de Hubert Haddad

 

La coccinelle et l'éléphant - fable

 

L'ombre du silence

 

Ces amis qui enchantent la vie de Jean-Marie Rouart

 

Paroles humaines ( poème )

 

On l'appelle "TERRE" - Poème

 

Les couleurs de l'enfance ou le bel été

 

Le lieu de réminiscence ( poème )

 

Baronne Blixen de Domnique de Saint Pern

 

Les promesses de demain de Edmée de Xhavée

 

Je suis fou de toi - Le grand amour de Paul Valery de Dominique Bona

 

EVOCATION

 

Stances à la bien-aimée en ce jour de la saint Valentin

 

La comtesse Greffulhe de Laure Hillerin

 

L'adieu

 

Patrick Modiano ou les tourments de l'identité

 

Un jour je m'en irai sans en avoir tout dit de Jean d'Ormesson

 

Vint le poète

 

Parole d'ombre

 

Le juif errant de Jean d'Ormesson

 

René Depestre, une voix haïtienne

 

Roger Kowalski ou l'aube crépusculaire

 

Jean-Michel Maulpoix ou la poésie du seuil

 

"Deux soeurs" de Dominique Bona

 

Jules Supervieille ou l'enfance de l'univers

 

Mon itinéraire en poésie

 

L'âne et le petit cheval - fable

 

L'homme-joie de Christian Bobin

 

Le chant de Malabata ( suite )    ( Poème, extrait de mon oratorio - Graduel V )

 

Petit Prélude Crépusculaire

 

Terre Promise

 

Le coeur cousu de Carole Martinez

 

Immortelle randonnée de Jean-Christophe Rufin

 

Porte de Champerret d'Evelyne Bloch-Dano

 

Désir d'infini

 

Lovebirds de Edmée De Xhavée

 

Blaise Cendrars entre dans la Pléiade

 

Le jardin d'incertitude - présentation  

 

Léon Tolstoï : relire Guerre et paix

 

Stefan Zweig entre dans la Pléïade

 

Hannah Arendt et la banalité du mal  

 

François Mauriac, épistolier

 

Mélodie d'Avril  ( poèmes )

 

Bernard Moitessier ou la longue route

 

Joe Bousquet ou l'horizon chimérique

 

Marceline Desbordes-Valmore ou le renoncement

 

L'hiver des poètes  

 

Sabine Sicaud, l'enfant aux sortilèges

 

Fitzgerald le magnifique entre dans la Pléïade  

 

Scholastique Mukasonga ou la quête du paradis perdu

 

L'automne des poètes

 

L'art d'écrire selon Andreï Makine  

 

Andreï Makine ou l'héritage accablant  

 

Colette ou les voluptés joyeuses

 

Virginia Woolf ou la traversée des apparences  

 

Sandor Marai, une oeuvre crépusculaire

 

Poèmes à l'absent   

 

Réflexions sur la poésie      

 

Saint Valentin - Le chant de Malabata   

 

La poésie d'hier à aujourd'hui 

 

"Dans les forêts de Sibérie" de Sylvain Tesson      

 

Marie Noël ou la traversée de la nuit

 

René-Guy Cadou ou la rêverie printanière        

 

Jean-Marie Le Clézio ou le nomade mystique    

 

Les signes pourpres d'Armelle Barguillet Hauteloire     

 

Autoportrait à quatre mains - Channe questionne Armelle

 

Profil de la nuit, un itinéraire en poésie        

 

Gaston Bachelard ou le droit de rêver 

 

Emmanuel Levinas ou l'autre plus que moi-même       

 

André Comte-Sponville ou le gai désespoir 

 

Alain Finkielkraut ou le coeur intelligent      

 

Le goût de lire      

 

Jean d'Ormesson et les étrangetés du monde      

 

Le silence selon Emile Cioran

 

Alexandre Pouchkine ou l'empire des mots      

 

Venise et les écrivains

 

Luc Ferry en quête d'un nouvel humanisme       
 

Boris Pasternak ou l'intensité tragique           

 

La solitude selon Emile Cioran  

 

Julien Gracq, prince des lettres

 

Alexandre Soljenitsyne, témoin et prophète       

 

Paul-Jean TOULET ou une poésie fantasque      

 

Fedor Dostoïevski ou la fraternité universelle

 

Milan Kundera ou les prétextes de l'histoire        

 

Le coeur révélé  ( Poème )       

 

Milosz ou l'entrée dans le silence

 

Patrice de la Tour du Pin ou la liturgie intérieure

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Armelle BARGUILLET - dans LITTERATURE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog interligne d' Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE
  • Le blog interligne d' Armelle BARGUILLET  HAUTELOIRE
  • : Grâce au pouvoir des mots, une invitation à voyager sur les lignes et interlignes.
  • Contact

TEXTE LIBRE

 4016234704 (Small)

Un blog qui privilégie l'évasion par les mots, d'abord, par l'imaginaire...toujours.

LES MOTS, nous les aimons pour eux-mêmes, leur sonorité, leur beauté, leur velouté, leur fraîcheur, leur hardiesse, leur insolence, leur curiosité, leur dureté, leur volupté, leur rigueur.
Différemment des notes et des couleurs qui touchent d'abord notre sensibilité, ils ont vocation à transmettre, informer, émouvoir, expliquer, séduire, irriter, formuler les idées, forger les concepts, instaurer le dialogue.
Ainsi nous conduisent-ils vers l'autre, l'absent, l'étranger, l'inconnu, l'exilé.

Parce qu'ils disent qui il est, comment est le monde, pourquoi est la vie, qu'ils gomment les distances, comblent les vides, dévoilent les énigmes, suggèrent le mystère, ils sont nos courroies de transmission, nos outils journaliers.

 

La vie doit être vécue en regardant vers l'avenir, mais elle ne peut être comprise qu'en se tournant vers le passé.

 Soëren Kierkegaard

 

Je réponds ordinairement à ceux qui me demandent raison de mes voyages : que je sais bien ce que je fuis, et non pas ce que je cherche.

   Montaigne

 

Veux-tu vivre heureux ? Voyage avec deux sacs, l'un pour donner, l'autre pours recevoir.
   Goethe

 

 MES DERNIERS OUVRAGES PUBLIES ( cliquer sur l'icône pour accéder à leur présentation )


1184097919 profil de la nuit  2851620614

les signes pourpres  3190-NEL i 978-3-8417-7335-7-full

 

SI VOUS PREFEREZ LES IMAGES et le 7e Art, RENDEZ-VOUS SUR MON BLOG : 

 

Bannière pour Armelle 1 

 

ET SI VOUS AIMEZ LES ANIMAUX, RENDEZ-VOUS SUR " MEMOIRE D'EAU" :

 

P1080160.JPG

Recherche